SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

Washington avertit Téhéran de sa décision d’augmenter l’enrichissement de l’uranium, qui constitue un « pas en arrière »

Le département d’État américain a considéré la décision de l’Iran d’augmenter de 20 % l’enrichissement de l’uranium métal comme un pas en arrière dans le cadre des pourparlers de Vienne.

Le ministère a également souligné que Washington n’impose pas de date limite pour les pourparlers et que la fenêtre de la négociation sur le nucléaire iranien reste ouverte.

Les déclarations américaines font suite à un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique, publié mardi, selon lequel Téhéran a l’intention de produire de l’uranium enrichi jusqu’à 20 %.

L’agence a ajouté que l’Iran avait l’intention d’utiliser de l’uranium enrichi jusqu’à 20 % dans la fabrication de combustible pour un réacteur de recherche à Téhéran.

L’agence des Nations unies a déclaré que la démarche de l’Iran se ferait en plusieurs étapes, indiquant qu’elle prendrait du temps, mais les puissances arabes ont dénoncé à plusieurs reprises la production par l’Iran d’une petite quantité d’uranium non enrichi et son projet de produire le métal enrichi qui peut être utilisé pour fabriquer une bombe nucléaire.

Cette décision risque de provoquer la colère des puissances occidentales qui sont en pourparlers avec la République islamique pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien.