SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 August 2022, Tuesday |

Washington commente la fermeture des médias indépendants à Hong Kong

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a condamné les récentes fermetures de médias indépendants à Hong Kong, affirmant que de telles actions sapent la réputation du centre financier mondial dirigé par la Chine.

« En réduisant au silence les médias indépendants, la République populaire de Chine et les autorités locales sapent la crédibilité et la viabilité de Hong Kong », a déclaré Blinken dans un communiqué mercredi, soulignant qu' »un gouvernement sûr de lui-même qui ne craint pas la vérité adopte une presse libre. »

« Nous demandons à la République populaire de Chine et aux autorités de Hong Kong de cesser de cibler les médias libres et indépendants de Hong Kong, et de libérer immédiatement les journalistes et les responsables des médias qui ont été illégalement détenus et inculpés », ajoute la déclaration de Blinken.

De son côté, le site d’information « Stand News » a annoncé mercredi qu’il était suspendu après que la police de Hong Kong a effectué une descente dans ses bureaux, arrêtant sept employés actuels et anciens.

Stand News est le deuxième média de Hong Kong à être visé par la police après l’Apple Daily, qui a fermé ses portes en juin après que les autorités ont gelé ses actifs en vertu de la loi sur la sécurité nationale.

Et la ministre canadienne des Affaires étrangères, Melanie Joly, a également condamné l’arrestation à Hong Kong de Denise Ho, une militante née à Hong Kong et élevée au Canada.

« Nous sommes profondément préoccupés par l’arrestation à Hong Kong d’anciens et d’actuels employés et membres du conseil d’administration de Stand News, dont la citoyenne et militante canadienne Denise Ho », a déclaré Joly.

Les États-Unis ont imposé des sanctions aux dirigeants de Hong Kong et ont réduit son statut spécial en vertu des lois américaines après que Pékin a imposé des lois strictes en matière de sécurité.