SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Washington demande à l’Iran de libérer les détenus de la prison d’Evin

Dans un communiqué, le département d’État américain a appelé le régime iranien à libérer tous les détenus de la prison d’Evin, dans la capitale iranienne, Téhéran, quelques jours après la fuite d’enregistrements vidéo qui montrent les violations commises contre les détenus à l’intérieur.

Il convient de noter qu’un groupe d’opposition iranien se faisant appeler « Justice de l’Imam Ali » a annoncé dimanche dernier qu’il avait pénétré dans les caméras de surveillance de la prison d’Evin, soulignant qu’il était en mesure de suivre ce qui se passe à l’intérieur de la prison en termes de violations commises par les gardiens contre les prisonniers, qui ont été documentées par les caméras piratées.

Dans le même contexte, le Bureau de la démocratie et des droits de l’homme du Département d’État américain a accusé les autorités iraniennes de torturer systématiquement les détenus de la prison susmentionnée, estimant que les enregistrements divulgués sont la meilleure preuve de ces méthodes, qui incluent des violations flagrantes des droits de l’homme et condamne le régime iranien qui utilise ses méthodes répressives.

Il convient de noter que le chef de l’administration des prisons iraniennes, « Mohammad Mehdi Hadj Mohammadi », a reconnu mardi dernier l’authenticité des séquences vidéo divulguées par des pirates informatiques sur Internet, montrant des conditions horribles et des violations dans la prison d’Evin, dans un rare aveu des autorités que des violations contre les prisonniers ont eu lieu.

Dans un tweet sur Twitter, Mohammadi a déclaré : « En ce qui concerne les images de la prison d’Evin, j’assume la responsabilité de ce comportement inacceptable, et je m’engage à travailler pour empêcher la répétition de ces événements amers et à traiter de manière décisive les fautifs. »