SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Washington et Séoul discutent de la réponse internationale aux derniers missiles de la Corée du Nord

La Corée du Nord a récemment lancé des missiles balistiques intercontinentaux, ce qui a suscité la condamnation des États-Unis alors que Washington a fait valoir que le Conseil de sécurité devrait imposer davantage de sanctions à Pyongyang pour ses nouveaux tests.

Le département d’État américain a annoncé que l’envoyé spécial des États-Unis en Corée du Nord se rendra à Séoul la semaine prochaine pour des réunions avec des responsables sud-coréens afin de discuter de la réponse internationale aux récents tirs de missiles balistiques intercontinentaux de la Corée du Nord.

L’émissaire américain Sung Kim s’est dit ouvert à des pourparlers avec la Corée du Nord à tout moment et sans conditions préalables, mais Pyongyang a jusqu’à présent rejeté ses initiatives, accusant Washington de poursuivre des politiques hostiles telles que des sanctions et des exercices militaires.

Le mois dernier, la Corée du Nord a lancé un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017, et les responsables américains et sud-coréens affirment qu’il y a des signes qu’elle se prépare peut-être à reprendre les essais d’armes nucléaires.

Kim et son adjoint Jong Pak rencontreront des responsables sud-coréens au cours d’une visite de cinq jours à partir de lundi, a annoncé le département d’Etat dans un communiqué.

La visite confirme l’engagement des États-Unis et de la Corée du Sud à poursuivre une coopération étroite sur les questions nord-coréennes alors qu’ils « cherchent à faire progresser le processus de désarmement nucléaire et à apporter une paix durable dans la péninsule coréenne », indique le communiqué.

Le président élu sud-coréen Yoon Sok-yeol, qui doit prendre ses fonctions le 10 mai, a appelé à renforcer les relations avec les États-Unis pour dissuader la Corée du Nord.

    la source :
  • Reuters