SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Washington : « Il y aura des conséquences » si la Russie utilise une bombe sale

Le Pentagone a réitéré qu' »il y aura des conséquences » si la Russie déploie des armes nucléaires ou utilise une bombe contaminée par le nucléaire, a rapporté mercredi l’agence de presse allemande DPA.

Cela intervient alors que l’ambassadeur de Russie à Washington a déclaré que la tâche de fabriquer la bombe sale avait été confiée à deux organisations ukrainiennes, soulignant que la bombe sale visait à accuser la Russie d’utiliser des armes de destruction massive. « L’Occident est complice du terrorisme nucléaire avec l’Ukraine », a-t-il ajouté.

« Il y aura des conséquences pour la Russie, qu’elle utilise une arme nucléaire ou une bombe sale », a déclaré le porte-parole du Pentagone Pat Ryder lors d’une conférence de presse.

Ryder a déclaré qu’il n’entrerait pas dans les détails des conséquences, mais « les conséquences ont été communiquées à divers niveaux avec la Russie ».

Un porte-parole du Pentagone a qualifié de faux les propos russes selon lesquels l’Ukraine prépare une « bombe sale », et Ryder a noté que les États-Unis « surveillaient constamment » la situation.

« Je n’entrerai pas dans les détails sur comment, quand et où », a-t-il déclaré. Mais inutile de dire que c’est quelque chose que nous prenons très au sérieux et que nous continuons à surveiller 24h/24 et 7j/7.

La semaine dernière, les ministres de la Défense américain et russe se sont entretenus à deux reprises, dans une connexion qui a rarement eu lieu dans un contexte de tensions accrues depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine le 24 février.

Les États-Unis ont annoncé mardi que la Russie les avait informés d’exercices nucléaires de routine, une décision qui réduirait le risque d’erreur de calcul dans un contexte de craintes croissantes que Moscou puisse utiliser des armes nucléaires en Ukraine.

Dans un communiqué, le département d’Etat américain a indiqué que la Russie respectait les termes des accords stipulant que les Etats-Unis devaient être informés des essais d’ICBM et de missiles balistiques lancés par sous-marins.

« Il s’agit d’un exercice annuel de routine mené par la Russie », a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat Ned Price.

« Alors que la Russie s’engage dans une agression non provoquée et des menaces nucléaires imprudentes, ces mesures de notification garantissent que le facteur de surprise est éliminé et que le risque d’erreur de calcul est minimisé », a déclaré Price.

À son tour, le Pentagone a déclaré que la Russie avait informé les États-Unis de son intention de mener des exercices pour ses forces nucléaires et a refusé de fournir plus de détails sur les exercices, qui devraient inclure des tests de missiles balistiques.