SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Washington impose des restrictions aux saboteurs de la démocratie en Somalie

Les États-Unis ont annoncé l’imposition de restrictions sur les visas d’entrée sur leur territoire à un certain nombre de personnes impliquées dans l’atteinte au processus démocratique en Somalie.

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a déclaré dans un tweet sur Twitter tôt mercredi matin:« Nous imposons des restrictions de visa aux personnes impliquées dans l’atteinte à la démocratie en Somalie, et chacun doit être conscient que l’obstruction au processus démocratique a des conséquences ».

Blinken a souligné le ferme soutien des États-Unis au peuple somalien, notant l’engagement de Washington à travailler avec Mogadiscio pour promouvoir la démocratie et la prospérité.

Le ministre américain n’a pas révélé les noms des responsables contre lesquels les mesures ont été prises, mais les milieux politiques et médiatiques somaliens disent qu’il s’agit du président Mohamed Abdullahi Farmaajo, et des membres de l’armée et de la sécurité sont accusés d’entraver le cours du processus électoral dirigé par le Premier ministre Mohamed Hussein Roble.

La décision des États-Unis a été précédée de menaces émises par le Département d’État d’entraver les élections et le processus de paix en Somalie en janvier dernier.

Cette décision a coïncidé avec le fait qu’Abdullahi Farmaajo, le président sortant, a terminé un an sans autorité légitime, après l’expiration de son mandat officiel le 8 février 2021.