SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Washington : Les forces afghanes ont la capacité de combattre les talibans

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré mardi que les forces de défense afghanes disposent de l’équipement et de la formation nécessaires pour combattre les talibans.

Les commentaires de Psaki sont intervenus en réponse aux déclarations d’un responsable de l’UE selon lesquelles les combattants talibans contrôlent désormais 65 % du pays, après une série de gains réalisés avec le retrait des forces étrangères.

Lundi, le département américain de la défense, le Pentagone, a déclaré que la situation sécuritaire en Afghanistan « n’allait pas dans la bonne direction », tandis que le Pakistan a exigé de connaître la raison de l’effondrement des forces de sécurité afghanes face aux talibans, et a appelé dans le même temps à ne pas l’accuser d’être à l’origine de la détérioration de la sécurité en Afghanistan.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que Washington était très préoccupé par cette tendance, mais que les forces de sécurité afghanes avaient la capacité de combattre les talibans.

De son côté, le département d’État américain a indiqué lundi que l’émissaire américain en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, s’est rendu à Doha, où il devrait exhorter les talibans « à mettre fin à leur offensive militaire et à négocier un règlement politique. »

Le département d’État américain a ajouté : « Au cours de plusieurs séries de réunions sur une période de 3 jours, les représentants des pays de la région et des pays voisins, ainsi que des organisations multilatérales, chercheront à réduire la violence et à obtenir l’engagement de ne pas reconnaître un gouvernement imposé par la force ».

Auparavant, le président américain Joe Biden avait annoncé que le 31 août serait la date de la fin du retrait des forces de son pays d’Afghanistan.

Dans un discours, il a déclaré que Washington avait « atteint ses objectifs » dans la lutte contre la menace terroriste.

À l’époque, le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, avait clairement indiqué que la première tâche des forces afghanes était de s’assurer qu’elles pouvaient ralentir l’avancée des talibans avant de tenter de reprendre des territoires, alors que les forces afghanes prévoyaient de renforcer leur présence autour des zones stratégiquement importantes du pays.

La zone des affrontements en Afghanistan s’est élargie, les talibans continuant à chercher à contrôler les centres des provinces, et annonçant le contrôle du siège de la province de Farah, dans l’ouest du pays, tandis que des combats se déroulent entre les forces afghanes et les militants du mouvement dans la banlieue de Mazar-i-Sharif.

La zone des affrontements s’est élargie pour s’étendre aux états : Balkh, Nangarhar, Baghlan, Farah et Kandahar.

Le porte-parole des talibans a annoncé le contrôle d’un certain nombre de sites dans plus d’une province, le dernier étant Farah, dans l’ouest du pays, où il a annoncé que les militants du mouvement avaient pris le contrôle du siège de la province.