SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

Washington : Nous continuerons à travailler pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire

Le département d’État américain a promis de continuer à travailler avec ses alliés et partenaires pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire.

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a déclaré lundi : « La politique américaine à l’égard de l’Iran est conçue sur la base de la promotion des intérêts américains indépendamment de ceux qui siègent sur le trône de la présidence iranienne. »

Après que les négociations pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien ont été suspendues, dimanche, après que le juge extrémiste, Ebrahim Raissi, a remporté les élections présidentielles dans le pays, Price a déclaré, lors d’une conférence téléphonique : « Nous allons poursuivre le processus de négociations à Vienne, et après la fin du sixième cycle, nous espérons participer au septième cycle, dont la date n’a pas encore été fixée. »

Il a ajouté que le retour de l’Iran à l’engagement envers l’accord nucléaire « est dans notre intérêt pour garantir que l’Iran soit définitivement empêché d’obtenir des armes nucléaires », ajoutant que « c’était notre intérêt avant les élections comme il l’est après les élections. »

Concernant l’élection d’un président extrémiste en Iran, Price a déclaré : « Il faut noter que le principal décideur en Iran aujourd’hui est la même personne qu’il était avant les élections, qu’il était en 2015, lorsque le plan d’action global conjoint a été conclu et lorsque le plan a été mis en œuvre en 2016. »

Il a expliqué que Washington « continuera, en étroite coordination avec nos alliés et partenaires du groupe de pays « cinq plus un », à réaliser nos intérêts de sécurité nationale, ce qui est dans notre intérêt commun, qui est d’empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires. »

En réponse à une question d’Al-Hurra sur le refus du nouveau président iranien de négocier sur le programme de missiles de l’Iran, M. Price a déclaré : « Le président Biden a toujours dit que notre premier objectif était un retour mutuel au Plan d’action global conjoint, mais nous avons aussi toujours dit que le retour à l’accord seul ne suffit pas, car nous avons d’autres préoccupations, et cela inclut le développement par l’Iran de son programme de missiles et la prolifération des armes ».

Il a souligné que l’administration américaine consultera étroitement « nos alliés et partenaires, y compris nos partenaires dans la région, sur les moyens de traiter cette question. »

Il a déclaré : « En fait, nous sommes convaincus que si nous revenons à l’accord nucléaire et si nous revenons mutuellement à l’accord, nous disposerons d’outils supplémentaires pour traiter les questions qui ne relèvent pas de l’accord nucléaire et qui n’étaient pas couvertes par l’accord », notant que « ces autres questions ne se sont pas améliorées, mais au contraire, elles ont empiré et comprennent le soutien de l’Iran à ses mandataires et à ses combattants dans la région, ainsi que son soutien aux terroristes. »