SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Washington: Nous espérons entamer des négociations avec la Chine pour mettre fin aux armements

Un haut responsable du département d’État a exprimé l’espoir de son pays que les négociations sur le contrôle des armements avec la Chine commenceraient « bientôt », sans préciser de calendrier.

La Chine devrait doubler son arsenal d’ogives nucléaires au cours des prochaines années, tandis que les États-Unis et la Russie ont procédé à des réductions significatives de leurs stocks, a déclaré le responsable.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré que le président Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping avaient convenu lors d’un sommet en ligne le mois dernier de lancer des négociations sur le contrôle des armements entre les deux pays.

« Je suis optimiste que cela commencera bientôt, mais je ne peux pas déterminer exactement la date et le niveau de ces négociations. »

« La Chine est en train de construire un arsenal nucléaire plus grand et plus diversifié, comme en témoignent la construction actuelle de ses armureries, ainsi que les nouveaux systèmes de distribution qu’elle développe. Nous pensons que l’arsenal nucléaire de la Chine pourrait doubler au cours des prochaines années. »

Washington a exhorté à plusieurs reprises la Chine à se joindre à elle et à la Russie dans un nouveau traité de contrôle des armements.

Pékin a salué le nouveau dialogue américano-russe, mais Li Song, ambassadeur de Chine pour le désarmement à Genève, a déclaré aux journalistes en octobre que son pays n’était pas intéressé par « le soi-disant contrôle des armes triples et le désarmement ».

La Chine maintient que son arsenal est petit par rapport à ceux des États-Unis et de la Russie et qu’elle est prête au dialogue, mais à condition que Washington réduise son stock nucléaire à celui de la Chine.

Li a déclaré que la Chine ne cherchait pas l’égalité avec les puissances nucléaires et que sa capacité nucléaire était uniquement destinée à la légitime défense.

    la source :
  • Reuters