SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Washington : Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour libérer les Américains enlevés en Haïti

Le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken a déclaré mardi que son pays ferait « tout ce qui est en son pouvoir » pour libérer les missionnaires et leurs familles enlevés en Haïti.

« Notre administration se concentre entièrement sur cela », a déclaré Blinken lors d’une conférence de presse à Quito, la capitale de l’Équateur, mercredi matin.

Il a noté qu’une équipe du FBI était engagée dans l’affaire et que des responsables du département d’État avaient été envoyés en Haïti pour suivre la situation.

Il a ajouté que la partie américaine était en contact constant avec la police et le gouvernement haïtiens, promettant : « Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider à résoudre la situation ».

Il a déclaré « Malheureusement, cela pose également un problème beaucoup plus grave de la situation sécuritaire tout simplement insoutenable, où les gangs contrôlent de nombreuses parties de Port-au-Prince et Haïti dans son ensemble ».

La semaine dernière, les médias ont rapporté que des responsables de la sécurité haïtienne avaient enlevé 17 personnes, dont des missionnaires chrétiens et des membres de leur famille, dans la capitale Port-au-Prince.

Dimanche, l’American Christian Aid Group a confirmé l’enlèvement de 17 personnes, dont 16 Américains et un Canadien, en Haïti, expliquant qu’un groupe de cinq hommes, sept femmes et cinq enfants avaient été enlevés lors d’une visite dans un orphelinat samedi.

Des sources de sécurité à Port-au-Prince ont confirmé à l’AFP que les ravisseurs appartenaient au gang des « 400 Muzu » et réclamaient une rançon de 17 millions de dollars pour leur libération.