SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 October 2022, Friday |

Washington : Nous sommes prêts à toutes les possibilités dans la crise avec la Russie

En début de semaine, les États-Unis devraient révéler leurs prochaines étapes dans la confrontation avec la Russie après une impasse marquée au terme d’une série de pourparlers qui n’ont pas réussi à désamorcer la menace d’un nouveau conflit en Ukraine.

« Nous consultons étroitement les alliés de Washington et nous en révélerons davantage sur les prochaines étapes diplomatiques en début de semaine prochaine », a déclaré le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, à la chaîne CBS dimanche.

« Mais ce qui est important, c’est que nous sommes prêts à toutes les possibilités… Si la Russie veut continuer sur la voie diplomatique, nous y sommes pleinement préparés, avec nos alliés et nos partenaires. Et si la Russie choisit la voie de l’invasion et de l’escalade, nous y sommes également prêts, avec une réponse ferme », a ajouté Sullivan.

Washington accuse Moscou de rassembler environ 100 000 soldats à la frontière ukrainienne et de vouloir trouver un « prétexte » pour une éventuelle invasion.

Mais le Kremlin a répété dimanche qu’il ne voulait pas « entreprendre une action militaire », mettant en garde dans le même temps contre des « réponses » si l’OTAN n’acceptait pas de modifier son comportement militaire dans le voisinage de la Russie.

Dans le même temps, Kiev a confirmé dimanche disposer de « preuves » de l’implication de Moscou dans une cyberattaque de grande ampleur visant plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens, tandis que le Kremlin a démenti toute implication russe.

« Je ne serais pas du tout surpris s’il s’avère que la Russie est responsable », a déclaré Jake Sullivan.

Et le haut responsable de la Maison Blanche a ajouté : « Nous n’avons pas encore identifié les responsables de cette attaque », ajoutant : « Nous travaillons dur pour déterminer qui est responsable. »

« S’il s’avère que la Russie cible l’Ukraine avec des cyberattaques et si cela continue à l’avenir, nous travaillerons bien sûr avec nos alliés sur une réponse appropriée », a-t-il prévenu.

Le conseiller américain à la sécurité nationale a indiqué que son pays avait prévenu il y a « des mois » que les Russes pourraient utiliser le piratage électronique pour pousser à une nouvelle « escalade en Ukraine. » « Cela fait partie de leur stratégie, ils l’ont fait par le passé dans d’autres contextes », a-t-il dit.