SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Washington: Relancer d’abord l’accord nucléaire puis la « balistique » de l’Iran

Alors que l’Iran continue de « caler » avant de revenir à la reprise des négociations nucléaires bloquées à Vienne depuis juin, les États-Unis ont réitéré aujourd’hui que leur priorité sur cette question après leur retour à la table des négociations est de limiter le programme nucléaire de Téhéran.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré lors d’une conférence de presse, comme la Maison Blanche l’a publié sur son site officiel lundi soir, que la priorité de Washington dans le cas de l’Iran est de limiter son programme nucléaire en relançant l’accord nucléaire, car une fois que les restrictions énoncées dans l’accord seront revenues, les États-Unis seront mieux placés pour répondre à d’autres préoccupations, y compris le programme de missiles de Téhéran et les activités régionales.

Autres activités de l’Iran

Lorsqu’on lui a demandé si l’administration discuterait ou continuerait à négocier des missiles balistiques si l’Iran se conformait à nouveau à l’accord de 2015, il a expliqué que la priorité était de revenir au JCPOA, mais bien sûr, nous chercherions à discuter des autres activités et menaces de l’Iran dans la région.

Le porte-parole du département de la Défense, John Kirby, a tenté hier d’éviter de répondre à une question sur les remarques du secrétaire d’État américain Anthony Blinken sur d’autres options sur la table pour traiter avec l’Iran, et si l’option militaire était l’une d’entre elles.

Cependant, après l’insistance et l’urgence d’un journaliste lors de la conférence de presse, il a déclaré que le travail de l’armée donnait au président américain des options!

Washington a récemment intensifié sa rhétorique à l’égard de l’Iran et de la question du retour à la table des négociations, et Blinken a laissé entendre qu’il existe d’autres options que les négociations nucléaires, si Téhéran ne s’engage pas à les reprendre.

Les pourparlers sur le nucléaire ont commencé à Vienne en avril dernier (2021), mais ils ont été suspendus en juin et sont toujours à jour, malgré l’annonce par le ministère iranien des Affaires étrangères plus d’une fois qu’il reprendrait bientôt.

Hier également, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Khatibzadeh, a annoncé que la date exacte de la reprise des pourparlers de Vienne devait être finalisée cette semaine. De nombreux observateurs estiment que les autorités iraniennes stagnent avant de retourner à Vienne, tout en intensifiant leurs activités nucléaires au cours de cette période.

    la source :
  • alarabiya