SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Washington s’engage à punir l’Iran pour ses violations des droits de l’homme

Les États-Unis ont exprimé lundi leur inquiétude face aux informations indiquant des arrestations massives, des procès et des condamnations à mort contre des manifestants en Iran, et ont déclaré que les violations des droits de l’homme par le gouvernement ne devaient pas rester impunies.

« Les États-Unis, aux côtés de leurs partenaires et alliés dans le monde entier, continueront à demander des comptes par le biais de sanctions et d’autres moyens », a déclaré le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, dans un communiqué.

Il a salué les nouvelles sanctions imposées par l’Union européenne et la Grande-Bretagne.

Nouvelles sanctions européennes contre l’Iran

Lundi, l’Union européenne a imposé des sanctions supplémentaires à l’Iran, visant 29 personnes et trois organisations, en réponse à l’usage massif de la force par Téhéran contre des manifestants pacifiques.

Cette décision coïncide avec l’imposition par la Grande-Bretagne de sanctions à l’encontre de responsables iraniens, dont un ministre du gouvernement, également pour la « répression violente des manifestations. »

« Nous sommes aux côtés du peuple iranien et soutenons son droit à manifester pacifiquement et à exprimer librement ses demandes et ses opinions », a déclaré Josep Borrell, le responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, dans un communiqué.

Parmi les personnes sanctionnées par des interdictions de voyage et des gels d’avoirs figurent quatre membres de l’équipe qui a arrêté Mahsa Amini, qui est ensuite décédée lors de sa détention par la police des mœurs, des membres de haut rang des Gardiens de la révolution et le ministre iranien de l’intérieur, Ahmad Vahidi, selon un communiqué de l’Union européenne.

    la source :
  • Reuters