SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Zelensky appelle le monde à une réponse « ferme » aux tentatives de la Russie de perturber les exportations de céréales

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que le monde devait répondre fermement à toute tentative russe de perturber le corridor d’exportation de céréales de l’Ukraine, alors que de nouveaux navires sont chargés malgré la suspension par Moscou de sa participation à un accord négocié par l’ONU.

Les pénuries alimentaires et la crise du coût de la vie dans de nombreux pays figurent parmi les répercussions mondiales de la guerre de la Russie contre son voisin. Un accord négocié par les Nations unies et la Turquie le 22 juillet a permis de sécuriser le passage des navires transportant des céréales et d’autres produits d’exportation tels que les engrais.

La Russie a suspendu sa participation à l’accord au cours du week-end, affirmant qu’elle ne pouvait garantir la sécurité des navires civils en raison d’une attaque contre sa flotte en mer Noire.

Dans un discours vidéo prononcé tard dans la soirée (mardi 1/11/2022), Zelensky a déclaré que les navires quittent toujours les ports ukrainiens avec des marchandises grâce aux efforts de la Turquie et des États-Unis.

« Mais une défense forte et à long terme du corridor céréalier est nécessaire », a déclaré Zelensky.

« La Russie doit clairement réaliser qu’elle sera confrontée à une réponse mondiale sévère si des mesures sont prises pour perturber nos exportations de produits alimentaires […]. Il est clair que cette question affecte la vie de dizaines de millions de personnes », a-t-il ajouté.

L’accord sur les céréales vise à éviter la famine dans les pays les plus pauvres en introduisant davantage de blé, d’huile de tournesol et d’engrais sur les marchés mondiaux et en atténuant la hausse des prix. L’accord vise à revenir au niveau d’avant-guerre en exportant cinq millions de tonnes métriques d’Ukraine chaque mois.

Le coordinateur des Nations unies pour les exportations de céréales et d’engrais dans le cadre de l’accord a déclaré mardi sur Twitter qu’il s’attendait à ce que les navires chargés quittent les ports ukrainiens jeudi. Le ministre ukrainien des infrastructures, Oleksandr Kobrakov, a déclaré sur Twitter que huit navires devraient emprunter le passage jeudi.

Après avoir parlé à son homologue russe deux fois en deux jours, le ministre turc de la défense Hulusi Akar a exprimé l’espoir que l’accord se poursuive, ajoutant qu’il attendait une réponse de la Russie « aujourd’hui ou demain ».

Panne d’électricité

La Russie a tiré des missiles sur des villes ukrainiennes, dont la capitale, Kiev, dans ce que le président Vladimir Poutine a décrit comme une réponse à une attaque contre la flotte de son pays en mer Noire ce week-end. L’Ukraine a déclaré avoir abattu la plupart de ces missiles, mais certains ont touché des centrales électriques, coupant l’approvisionnement en électricité et en eau.

L’électricité a été coupée dans neuf régions.

« Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour fournir de l’électricité et du chauffage pour l’hiver prochain », a déclaré Zelensky. « Mais nous devons comprendre que la Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour détruire la vie normale ».

Le maire Vitali Klitschko a déclaré que les autorités de Kiev préparent plus de 1 000 points de chauffage à l’échelle de la ville au cas où le système de chauffage du district tomberait en panne.

Les États-Unis ont condamné les attaques, affirmant qu’une centaine de missiles ont été tirés lundi et mardi, visant les approvisionnements en eau et en énergie.

« Avec la baisse des températures, ces attaques russes visant à exacerber la souffrance humaine sont absolument scandaleuses », a déclaré le porte-parole du département d’État, Ned Price, aux journalistes lors d’un point de presse quotidien. La Russie nie avoir pris des civils pour cible.

Les autorités ont déclaré que Kiev a subi de nouvelles attaques pendant la nuit.

Andreï Yermak, directeur du bureau de Zelensky, a déclaré que les soldats ukrainiens avaient abattu 12 des 13 drones de fabrication iranienne.

Il a ajouté via l’application Telegram : « Nous sommes désormais engagés dans un dialogue diligent pour obtenir des systèmes de défense aérienne modernes, et nous poursuivons ces efforts au quotidien. »

    la source :
  • Reuters