SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Zelensky invite le président et le chancelier allemand à se rendre à Kiev

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a invité le chancelier allemand Olaf Scholz et le président Frank-Walter Steinmeier à Kiev, trois semaines après avoir refusé de recevoir ce dernier alors qu’il avait exprimé le souhait de se rendre dans la capitale ukrainienne, a annoncé jeudi la présidence allemande.

La présidence allemande a indiqué que le président Zelensky et Steinmeier avaient eu une conversation téléphonique « très bonne et très importante », jeudi, qui a permis « de dissiper les malentendus » suite au refus de Kiev de recevoir Steinmeier mi-avril.

« Les deux parties sont convenues de rester en contact étroit », a-t-elle ajouté.

Le président allemand souhaitait se rendre dans la capitale ukrainienne à la mi-avril, accompagné de ses homologues de Pologne et des pays baltes, mais il a changé à la dernière minute.

Steinmeier avait déclaré lors d’une visite à Varsovie:« J’étais prêt à le faire, mais il semble que ce n’était pas souhaitable à Kiev ».

Les médias allemands ont parlé à l’époque d’une « insulte », tandis que le chancelier Olaf Scholz n’a pas caché son agacement.

Plus tard, le chancelier a également vu ce qui s’était passé comme un « obstacle » à sa visite à Kiev.

Schulz a été critiqué pour son manque de leadership en temps de crise et pour sa réticence à se rendre à Kiev et à livrer des armes lourdes à l’Ukraine avec l’augmentation des bombardements russes, notamment dans l’est du pays.

Au final, l’Allemagne a décidé, la semaine dernière, de doter Kiev de chars « Gebbard ».

Début avril, Steinmeier, qui a été ministre des Affaires étrangères à deux reprises sous l’ère d’Angela Merkel, a reconnu avoir commis une « erreur » en soutenant une approche indulgente envers la Russie.

Mais la présidence allemande a déclaré jeudi que lors de la conversation téléphonique, Zelensky n’avait exprimé aucune critique sur la politique de Berlin envers la Russie lorsque Steinmeier était ministre des Affaires étrangères.

Au cours de l’appel, qui a duré environ 45 minutes, le président allemand a exprimé le « soutien et le respect » de l’Allemagne pour « la bataille courageuse du peuple ukrainien », selon Berlin.