SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Zelensky: Jérusalem est un endroit approprié pour des pourparlers de paix entre l’Ukraine et la Russie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dimanche soir qu’il s’était entretenu avec la Knesset et le gouvernement israélien afin d’accélérer les pourparlers avec la Russie, et a suggéré que Jérusalem serait le lieu de ces pourparlers entre Kiev et Moscou.

Zelensky a estimé que Jérusalem pourrait être « l’endroit approprié pour trouver la paix », se référant aux négociations qu’il avait réclamées avec la Russie.

Zelensky a déclaré dans un message via « Telegram » que « le Premier ministre israélien Naftali Bennett essaie de trouver un moyen de négocier avec la Russie. Nous lui sommes reconnaissants de tous ses efforts, afin que tôt ou tard nous puissions entamer la discussion avec la Russie. Peut-être à Jérusalem. C’est l’endroit pour trouver la paix, si cela est possible ».

Bennett a tenté de servir de médiateur entre l’Ukraine et la Russie, s’est rendu à Moscou pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine peu après le début de l’opération russe en Ukraine et a intensifié les conversations téléphoniques avec Zelensky.

Zelensky a exigé, lors d’un discours à la Knesset, que l’État hébreu fasse son « choix » et soutienne l’Ukraine face à la Russie.

Le président ukrainien avait annoncé, plus tôt dimanche, qu’il était prêt à négocier avec le président russe, notant dans son interview à CNN:« Je pense que sans négociations, nous ne pouvons pas mettre fin à la guerre ».

Zelensky a ajouté:« S’il n’y a que 1% de chances d’arrêter cette guerre, je pense que nous devons la saisir ».

Il a également averti que si les tentatives de négociation avec la Russie échouent, cela signifie qu’il s’agit d’une « troisième guerre mondiale », comme il l’a dit.

Le président ukrainien avait accusé le Kremlin d’avoir causé une catastrophe humanitaire, notant que les Ukrainiens se souviendraient de l’horrible siège de Marioupol par la Russie pendant des siècles, soulignant que le siège de Marioupol avait été témoin de la commission de crimes de guerre.

Le président ukrainien a également accusé Moscou d’avoir expulsé de force des milliers d’Ukrainiens vers la Russie.

    la source :
  • Des agences