SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

46 milliards de livres libanaises sous forme d’avances financières aux hôpitaux et aux médecins

Dans une décision qu’il a publiée, le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, le Dr Muhammad Karaki, a renouvelé l’engagement de la Caisse à « verser des avances financières mensuelles aux frais des opérations hospitalières », et a décidé d’accorder aux hôpitaux sous contrat avec elle des avances financières pour le mois de juin 2021, d’un montant d’environ 46 milliards de LL. Elle sera répartie entre les hôpitaux et les médecins, et ces montants seront transférés sur les comptes des hôpitaux et des comités médicaux dans les prochains jours. »

Un communiqué publié par le département des relations publiques de la Caisse indique :

« Depuis près de deux ans, le Liban connaît une crise nationale classée parmi les plus dangereuses au monde, dont les fragments ont touché tous les domaines : financier, économique, sanitaire et social, ce qui nécessite les efforts concertés de tous les responsables et travailleurs des affaires publiques. Cependant, la réalité à laquelle nous assistons est complètement différente, car certains n’ont pas hésité à mettre des obstacles sur le chemin de ceux qui cherchent à préserver la santé et la sécurité sociale, en particulier la Caisse nationale de sécurité sociale, qui a récemment été exposée à un certain nombre de calomnies et de fausses campagnes, faisant le deuil de sa capacité à rester dans le jeu, son rôle en tant qu’institution nationale complète qui fournit des soins de santé décents à un tiers des Libanais. »

« Face à cette tempête dévorante de mensonges, le Directeur Général, Dr. Mohamed Karaki, apparaît, à plus d’une occasion, avec sa transparence habituelle, pour révéler à l’opinion publique la vérité des choses telles qu’elles sont. »
« Il a souligné à plusieurs reprises que le Fonds reste ferme face à la détérioration des conditions générales dans le pays, et qu’il n’hésitera pas à prendre les mesures et décisions nécessaires, même si elles sont peu populaires, telles que la rigueur dans la délivrance des agréments hospitaliers et la mise en place des contrôles nécessaires pour les hospitalisations et les médicaments pris en charge par le Fonds. »

« Le Dr. Karaki a également déclaré hier, après des réunions approfondies avec les responsables et les acteurs du secteur de la santé, que de sérieux efforts sont faits pour augmenter les tarifs des médecins, des hôpitaux et des produits médicaux, mais cette procédure est conditionnée par l’obtention de sources de financement qui empêchent le citoyen libanais de subir des différences ou des charges supplémentaires sur les tarifs approuvés dans le Fonds, afin d’assurer la continuité du secteur de la santé, en particulier du secteur hospitalier. »

« Dans le même contexte, la Caisse a renouvelé son engagement de payer les avances financières mensuelles aux frais des opérations des hôpitaux, puisque le Directeur Général a émis une décision n° 352 le 23/6/2021, selon laquelle il a été décidé de donner aux hôpitaux contractés avec elle des avances financières pour le mois de juin 2021, s’élevant à environ 46 milliards de LL. Répartis entre les hôpitaux et les médecins, ces montants seront transférés sur les comptes des hôpitaux et des comités médicaux dans les prochains jours. »

« Le Directeur Général rappelle à l’Etat libanais et au Ministère des Finances la nécessité de mettre en œuvre ce qui a été récemment convenu avec le Ministre des Finances, Dr. Ghazi Wazni, en effectuant des paiements mensuels jusqu’à la fin de l’année 2021, après que le Ministre des Finances ait gracieusement versé le premier versement pour le mois de juin, s’élevant à 50 milliards de LBP. Pour permettre à la caisse de continuer à payer les prestations de santé aux assurés. »