SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

5000 doses de Sputnik arrivent au Liban

Le président de l’Université de Balamand, Elias Warraq, a reçu l’ambassadeur de Russie au Liban Alexander Rodakov dans le campus principal de l’université à Koura, et l’a informé de la contribution de l’université aux campagnes de vaccination pour aider les citoyens à faire face à l’épidémie de Corona.

« La visite coïncide avec l’arrivée de 5.000 doses de vaccin Sputnik de l’Église orthodoxe russe à l’Église orthodoxe d’Antioche, dans les efforts du patriarche d’Antioche et du reste de l’Orient de l’orthodoxe grec Jean X », a déclaré l’université dans un communiqué.

L’avion, qui transportait les vaccins, a été reçu sur le terrain de l’aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth, accompagné du représentant de l’Église russe au Liban, l’archimandrite Philippe Vasiltiv, du consul de Russie au Liban Ruslin Mamayev, et du chef du monastère de Sayidat Al-Balamand, le patriarche archimandrite Romanos Al-Hannat, accompagné du vice-président de l’Université de Balamand Salim Kanaan et du conseiller du président pour les affaires de santé Yusuf Bassim.

L’ambassadeur de Russie a ensuite visité le centre de vaccination de l’Université, en présence de doyens et d’administrateurs universitaires.

« Ce don est l’aboutissement des relations mutuelles entre l’Église russe et l’Église antiochienne basées sur la coopération et le respect mutuel », a déclaré Rodakov dans un discours. Il a salué « le rôle de l’Université de Balamand dans la lutte contre l’épidémie de Corona et son engagement envers son rôle éducatif et à servir la communauté afin de construire un avenir meilleur pour ses enfants malgré les conditions économiques et sociales difficiles que traverse le pays.

Warraq s’est dit satisfait de la visite de l’ambassadeur russe à l’université, remerciant l’Église russe pour ce don, soulignant « l’engagement de l’Université de Balamand à vacciner le plus grand nombre de citoyens, conformément aux normes sanitaires internationales, afin de contribuer à l’immunité communautaire ».