SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

60% des institutions et magasins ont fermés

Le secrétaire général des Autorités économiques, Nicolas Chammas, a annoncé que « 60 % des établissements et magasins ont fermé au Liban depuis 2019 ».Il a souligné que « si la situation continue telle qu’elle est et que le gouvernement ne met pas en œuvre les réformes souhaitées, ce pourcentage dépassera 70 % d’ici la fin de l’année ».Il a expliqué que « la taille de l’économie globale au Liban est passée de 55 milliards de dollars avant la crise à 18 milliards de dollars l’année dernière, ce qui signifie que le taux de déclin a dépassé les deux tiers ».

Chammas a averti dans une interview télévisée que « l’Institution de la sécurité sociale est menacée ».Et il a estimé que « le chômage au Liban est désormais supérieur à 60%, et c’est une catastrophe. Alors que le chômage déguisé avoisine les 90% si l’on prend en compte le salaire, les heures de travail et la productivité ».

Dans un contexte connexe, Chammas a critiqué la proposition du chef de l’Union générale du travail, Bechara Al-Asmar, concernant l’augmentation des salaires, et a déclaré: « Il ne devrait pas seulement regarder l’augmentation de l’inflation, mais aussi le chiffre d’affaires en institutions, qui a chuté de 80 % », en considérant que « le Liban, qui a les capacités et les énergies qui lui permettent d’être comme les Emirats Arabes Unis, est devenu aujourd’hui une situation similaire à celle de Gaza, un pays boycotté et un peuple vivant dans la misère ».

Pour ré-améliorer la structure financière du Liban,un appel de Chammas: Ne faisez pas de solutions rapides,solutions partielles, et de solutions sans l’extérieur.