SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 January 2022, Monday |

Tribunal militaire: Six personnes qui se disent « gardiens de la mort » ont été acquittées

Le tribunal militaire dirigé par le général de brigade Mounir Shehadeh a annoncé l’acquittement de six personnes qui se disent « les gardiens de la mort » après avoir été accusés d’avoir traité durement les forces de sécurité, dans la localité de la place Al-Nour à Tripoli, un mois après le début des « Révolution du 17 octobre » en octobre de l’année 2019.

Le verdict a été prononcé contre cinq autres par contumace et les a condamnés à six mois de prison.

Les six accusés qui ont comparu devant le tribunal avaient nié avoir attaqué l’armée lors d’une des manifestations qui s’est déroulée place Al-Nour à Tripoli le 27 novembre 2019.

Ils ont déclaré qu’ils étaient arrivés sur place après que l’armée eut été bombardée de pierres par une « cinquième colonne ».

Et à ce moment-là, ils formaient une barrière impénétrable pour éviter les frictions avec l’armée, et coupaient la route à quiconque tentait de transformer des manifestations pacifiques en violence.