SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

À l’occasion de la Journée internationale de la femme … Wronecka appelle à l’amélioration des conditions des femmes au Liban

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, la Coordinatrice spéciale des Nations Unies pour le Liban, Joanna Wronecka, a visité aujourd’hui le premier département du genre de l’armée libanaise et a participé à une table ronde organisée par l’ONU pour les femmes (ONU Femmes) avec des organisations dirigées par des femmes travaillant sur les questions de paix, de sécurité et de cohésion sociale au Liban.

« Le rôle des femmes dans la promotion de la paix et de la sécurité est vital, que ce soit dans les postes de décision ou à la base et au niveau du travail pour faire face à toutes les opportunités et les défis », a déclaré la coordinatrice spéciale de l’ONU. « Ce rôle ne doit pas être sapé ou négligé pour permettre au Liban de bénéficier du plein potentiel de tous ses citoyens », a-t-elle ajouté.

Au quartier général des Forces armées libanaises (FAL) à Yarzeh, la coordinatrice spéciale a rencontré la chef du département du genre de l’armée, la colonelle Marwa Saoud, qui a expliqué les objectifs et le plan d’action du nouveau département. Officiellement lancé fin décembre, le département du genre aidera à intégrer une perspective de genre au plus haut niveau politique des FAL et contribuera à son intégration dans les différents départements.

La coordinatrice spéciale a salué le rôle moteur du commandant des FAL, le général Joseph Aoun, à cet égard : « La création d’un département du genre au sein des Forces armées libanaises est une avancée remarquable et une source d’inspiration pour toutes les autres institutions de sécurité, conformément à l’engagement pris dans le plan d’action national du Liban concernant la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité des Nations unies sur les femmes, la paix et la sécurité ».

Elle a affirmé que les Nations unies étaient tout à fait prêtes à soutenir le département de l’égalité des sexes des FAL, notamment en mobilisant le soutien international nécessaire à son fonctionnement efficace.

Plus tard dans la journée, la coordinatrice spéciale s’est jointe à une discussion animée, dirigée par l’ONU pour les femmes, avec des représentantes de six organisations indépendantes dirigées par des femmes, engagées dans différents efforts de consolidation de la paix au Liban par le biais du redressement socio-économique, de la participation et de la représentation politiques ainsi que de l’autonomisation des communautés.

Tout en réaffirmant l’importance de promouvoir l’égalité des droits pour les femmes et leur accès à tous les niveaux de représentation dans la société, les discussions ont porté sur la nécessité d’encourager davantage de femmes à se présenter aux prochaines élections parlementaires, tant comme candidates que comme électrices, et sur le rôle des femmes dans l’action climatique, qui est le thème mondial de la Journée internationale de la femme cette année. La coordinatrice spéciale a souligné que « les femmes sont de plus en plus reconnues comme étant plus vulnérables aux impacts du changement climatique que les hommes ; et les femmes et les filles sont des leaders et des acteurs du changement efficaces et puissants pour l’adaptation et l’atténuation du climat ».

La coordinatrice spéciale a souligné que les Nations unies, sous la direction d’ONU Femmes, continueraient à soutenir et à défendre, à travers leurs différents programmes, l’amélioration des conditions et de la représentation des femmes au Liban.