SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 October 2022, Saturday |

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse…  » Professionnels des médias pour la liberté  » : Nous sommes engagés envers la cause

Dans le cadre de la Journée mondiale de la liberté de la presse, l’initiative « Professionnels des médias pour la liberté » s’adresse à tous les journalistes et professionnels des médias au Liban, dans le monde arabe et dans le monde « pour affirmer l’adhésion à la liberté en tant que valeur existentielle, et pour souligner la poursuite de la lutte pour défendre les libertés médiatiques et publiques au Liban et dans le monde arabe, face aux dangers et aux pressions. En effet, les libertés des médias sont exposées et ont mené au martyre de certains d’entre eux, comme au Liban, en Irak, au Yémen et en Palestine, où les libertés des médias ont été soumises aux pires types de pratiques et d’intimidations.

Et elle a ajouté dans une déclaration : L’initiative « Professionnels des médias pour la liberté », qui est née pour être à la tête des défenseurs des libertés, déclare son engagement envers cette cause sacrée, et ne tardera pas à accomplir sa mission, quels que soient les difficultés et les dangers auxquels elle est confrontée.

L’initiative a affirmé son engagement envers sa propre responsabilité et envers l’opinion publique en ce qui concerne les normes et les principes de son travail qui ne s’en écarteront pas, dont les plus importants sont les suivants :

Premièrement : Cette initiative comprend le plus large groupe de professionnels des médias libanais et arabes, dont la mission est exclusivement de défendre les libertés médiatiques et publiques au Liban et dans le monde arabe, car elles font partie intégrante des droits humains fondamentaux que sont l’expression, la pensée, l’écriture, la publication et les médias.

Deuxièmement : Cette initiative ne traite pas les affaires publiques sous un angle politique étroit, mais plutôt à la lumière de sa mission principale, pour laquelle elle a été créée.

Troisièmement : Cette initiative est totalement indépendante, et n’est liée à aucun parti ou axe, et sa mission est de défendre la liberté des médias et des journalistes, quelle que soit leur orientation, au cas où ils seraient soumis à une quelconque agression ou harcèlement de la part des autorités concernées ou de toute autre partie, et la question s’applique également aux institutions médiatiques.

Quatrièmement : Cette initiative, en raison de son indépendance et de son lien exclusif avec l’accomplissement de sa mission, n’entre dans aucun conflit politique et ne permet à aucun parti politique de s’en emparer, car elle est une plateforme pour les libertés.

Cinquièmement : Cette initiative adopte dans sa méthode de travail le langage approprié, sobre et solide pour défendre les libertés, ainsi que l’adoption d’une approche pacifique dans toute démarche qu’elle décide d’entreprendre pour atteindre ses objectifs.

Sixièmement : Cette initiative n’est partie prenante d’aucun conflit au sein de l’organe de presse, et elle s’en distancie s’il se produit. Sa fonction va au-delà de tout conflit de ce type.

Septièmement : Cette initiative fait partie intégrante de l’opinion publique qui cherche à changer et à établir l’état de droit et de citoyenneté. En défendant la valeur de la liberté, elle se place toujours en position de servir les objectifs des peuples désireux d’affirmer leurs droits évidents à la liberté et à la prospérité.

Elle a conclu en souhaitant une bonne continuation à l’ensemble des médias, appelant à « mettre la main dans la main, afin de préserver la liberté, ce grand héritage que si nous perdons, nous perdons la justification de l’existence. »