SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

Abyad avertit: Nous sommes proches du stade du danger

Le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, Firas Abyad, a indiqué que « la capacité des hôpitaux à supporter les charges actuelles diminue de jour en jour », notant qu' »la grave panne de courant, les générateurs sont utilisés pendant une période pouvant arriver à 21 heures par jour. »

Abyad a déclaré dans une interview télévisée qu’il existe une croyance selon laquelle l’heure actuelle est une lutte entre la santé et l’économie, soulignant que « c’est faux ».

À propos du mutant « Delta », il a déclaré: « Le problème est qu’il se propage rapidement et dépasse les autres souches. » Il a noté que les cas du mutant « Delta » dépassaient 60 blessures, toutes provenant de pays spécifiques »,et ainsi il considère que le sujet peut etre contrôlé.

Il a ajouté: « Il existe des solutions pour faire face à la nouvelle souche, et les municipalités peuvent être incluses dans le processus de prévention », et il a poursuivi: « Les mesures qui ont été convenues pour faire face à Corona ne sont pas appliquées dans de nombreux endroits, tels que comme des restaurants et des clubs. »

Abyad a souligné qu’il était trop tôt pour parler d’une fermeture complète du pays, déclarant: « Il y a des facteurs positifs dont on peut parler, comme les campagnes de vaccination, en plus de l’immunité formée chez nombreux citoyens qui ont été infectés par le virus. »

Il a révélé de nombreuses études qui ont montré la capacité des vaccins existants à affronter le mutant « Delta », ajoutant: « Les chiffres jusqu’aujourd’hui sont encore faibles et l’objectif est de les empêcher de très augmenter . »

Et il a estimé que « la rigueur dans la mise en œuvre des procédures empêche le pays d’entrer dans le stade du danger, et nous en sommes très proches ».

Il a conclu: «Nous avons contacté le ministre de l’Énergie et de l’Eau Raymond Ghajar, et il nous a promis le meilleur, et ce qui a été réalisé jusqu’à présent est inférieur à ce qui est requis, en espérant que les hôpitaux seront privilégiés en matière d’électricité et de diesel.