SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Abyad: je suis prêt à ouvrir l’import d’urgence mais dans des conditions de sécurité

Le ministre de la Santé, Firas Abyad, a expliqué que nous avons des pratiques inappropriées dans le secteur de la santé, et que l’industrie pharmaceutique n’a pas été soutenue au Liban.

Il a déclaré dans une interview à la radio : « Il y a des stocks dans les maisons et chez certains pharmaciens, et dans ce contexte, hier nous avons mené une série de descentes dans les entrepôts et les avons fermés à la cire rouge.  »

Concernant la levée des subventions, Abyad a souligné que les médicaments dont les prix varient entre 7000 et 8000 sont devenus 40000, et les tests de vitamine D réduiront le soutien pour lui.
Quant aux fournitures et médicaments pour les maladies neurologiques et la dialyse, la subvention n’a pas été supprimée, et toutes les matières premières qui entrent dans l’industrie pharmaceutique sont toujours subventionnées à 100%.
Cette industrie fournit 450 médicaments, ajoutant: « Le pharmacien peut aider le patient à choisir le médicament générique.  »

Il a ajouté : « Nous avons 250 centres de soins médicaux répartis dans tout le Liban.
Nous sommes en train d’augmenter la qualité et la quantité des médicaments, et tout citoyen peut venir chez eux et s’inscrire.D’ici 4 semaines, le système de suivi sera appliqué aux patients atteints de cancer et de maladies chroniques, et les services de santé étaient présents dans certains endroits.
Aujourd’hui, c’est devenu un système plus juste et toutes les parties internationales se disent prêtes à aider à la suite de cette transformation. Quant à l’UNICEF et à l’ambassade des États-Unis, nous avons reçu 97 tonnes de fournitures.
Il sera distribué à tous les centres de soins primaires.

Il a poursuivi: « Je suis prêt à ouvrir l’importation d’urgence, mais dans des conditions de sécurité. »

Il a souligné qu’il y a des réactifs qui sont entrés au Liban à des prix non subventionnés, ce qui a semé la confusion.

Il a souligné que les coûts hospitaliers ont augmenté d’environ 8 et 9 fois, alors que les tarifs sont toujours les mêmes.

Il a ajouté: « Aujourd’hui, nous avons une réunion avec les garants officiels pour augmenter le tarif, alors que certains hôpitaux exploitent le patient, et nous soutiendrons également les employés des hôpitaux publics à partir du mois prochain. »

En réponse à une question, Al-Abyad a déclaré : « La réalité dont j’ai été témoin au centre Santa Maria était choquante, et il y a une responsabilité sur le ministère et les autorités de tutelle au sein du ministère de la Santé.

J’ai nommé un comité de suivi de cette question et le rapport sera publié dans quelques jours. Depuis le début de cette année, ce centre n’a pas reçu d’argent, mais cette affaire ne justifie pas le téléspectateur, et aujourd’hui il y a des études pour augmenter la tarif qui leur est accordé pour les aider à continuer.

Il a souligné que tous les vaccins sont toujours pris en charge et que le troisième vaccin contre le « Corona » sera administré aux agents de santé et aux personnes de plus de 60 ans.