SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Abyad : L’argent sera envoyé à l’étranger afin d’assurer la continuité de la livraison des médicaments

Le Premier ministre Najib Mikati, avec la participation du ministre de la Santé publique Firas Abyad, a tenu une réunion avec une délégation des Sociétés Internationales d’Importation de Médicaments au Liban, ce matin au palais du gouvernement, et la discussion a porté sur le mécanisme de poursuite de l’importation de médicaments, notamment ceux qui ne sont pas produits au Liban.

Après la réunion, Abyad a déclaré : « Nous avons rencontré aujourd’hui le Président Mikati et des représentants de l’Association internationale des sociétés pharmaceutiques, et la question principale était la préoccupation du groupe concernant la continuité de l’importation de médicaments en raison des difficultés financières que nous avons connues au cours de la période récente. Le Président nous a assuré de l’importance de la question de la santé, et notamment des médicaments, pour le gouvernement, qui la place en tête de sa liste de priorités. D’où la décision prise par le Conseil des ministres la semaine dernière de demander à la Banque du Liban d’émettre un paiement aux compagnies internationales pour assurer la continuité de l’arrivée des médicaments au Liban. »

Et il a poursuivi : « Le message envoyé par le président et le gouvernement concerne l’importance de cette question, et de continuer à organiser les fonds et à les envoyer à l’étranger pour assurer la continuité de l’arrivée du médicament au Liban et de travailler sur tous les moyens possibles pour assurer la réassurance de ces entreprises, afin que la question n’affecte pas la santé du citoyen ou la disponibilité des médicaments au Liban. »

De plus, il a ajouté : « Le message envoyé par le président et le gouvernement concerne l’importance de cette question, et de continuer à organiser les fonds et à les envoyer à l’étranger pour assurer la continuité de l’arrivée du médicament au Liban et de travailler sur tous les moyens possibles pour assurer la réassurance de ces entreprises, afin que la question n’affecte pas la santé du citoyen ou la disponibilité des médicaments au Liban. »

En réponse à une question sur le plan approuvé par le ministère de la Santé pour équilibrer l’importation de médicaments et encourager l’industrie pharmaceutique locale, Abyad a répondu : « L’étape que nous avons prise il y a deux semaines est de concentrer la subvention sur les médicaments qui sont produits localement, mais il y a d’autres médicaments, y compris les médicaments contre le cancer et les maladies incurables, qui ne sont pas produits au Liban, C’est la plus grande préoccupation pour nous, parce que nous sommes préoccupés par le fait que ces médicaments restent disponibles pour le patient. »