SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Abyad : Le maintien de l’importation de médicaments pour les quatre prochains mois assurera la stabilité

Le ministre de la Santé publique Firas Abyad a remercié le Conseil des ministres d’avoir approuvé un certain nombre de points nécessaires liés au secteur de la santé, au premier rang desquels figure le point relatif à la demande de la Banque du Liban de verser trente-cinq millions de dollars par mois pour les quatre prochains mois afin d’acheter des médicaments pour les maladies incurables, chroniques et cancéreuses, des fournitures médicales, du lait et des matières premières pour l’industrie pharmaceutique.

Il a salué « le soutien particulier dont ont fait preuve le Président de la République et le Premier ministre à cet égard », notant que « l’engagement à mettre en œuvre cette décision en termes de transfert d’argent sans délai donnera aux patients la sécurité et au marché des médicaments la stabilité nécessaire. »

Il a souligné la poursuite des efforts inlassables pour assurer ce qui est nécessaire à la santé du citoyen, qui est prioritaire, en particulier les patients atteints de cancer, réitérant l’absence de toute intention, que ce soit maintenant ou à l’avenir, de lever les subventions aux médicaments contre le cancer.

En outre, il a annoncé qu’ « il a été informé par la Banque du Liban de commencer à effectuer les transferts financiers nécessaires aux entreprises pour les redevances de médicaments pour le mois de mai en cours, pour une valeur de trente-cinq millions de dollars, en application de la décision précédente émise à cet égard par le Conseil des ministres ».

En outre, le Conseil des ministres a approuvé d’autres points relatifs au secteur de la santé, notamment l’approbation de « la demande du ministère de la Santé publique de donner aux hôpitaux publics une avance de trésorerie de 14 milliards de livres libanaises pour payer la valeur de l’aide financière aux travailleurs de ces hôpitaux, ainsi que l’approbation d’un projet de décret visant à établir une institution générale pour la gestion de l’hôpital gouvernemental Emile Bitar – Batroun et à régler le statut des travailleurs dans cet hôpital, en plus de l’approbation d’un prêt de la Banque mondiale d’une valeur de vingt-cinq millions de dollars et d’un don de quatre millions pour soutenir la fourniture de services de santé. »