SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Abyad : Les réformes sont nécessaires, mais elles avancent lentement

Le ministre intérimaire de la Santé, Firas Abyad, a souligné que « les principaux pays et les institutions internationales sont préoccupés par les événements en Ukraine, d’autres crises et leurs répercussions sur la sécurité énergétique et alimentaire dans le monde. Les réformes au Liban sont nécessaires, mais elles avancent à un rythme lent, ce qui entrave les appels à davantage d’investissements et de soutien. Pourtant, aucun effort ne doit être épargné. »

Abyad a annoncé qu’il se rendait aujourd’hui à Washington pour participer au sixième forum annuel sur le financement de la santé organisé par la Banque mondiale sous le titre : « Financement des soins de santé primaires, opportunités en marge », du 14 au 16 juin. La Dr Randa Hamadeh, qui est responsable de la direction des soins de santé primaires au sein du ministère, y participera.

Il a déclaré : « Ce sera l’occasion de rechercher de nouvelles opportunités de partenariat et de soutenir les efforts du ministère de la Santé publique pour améliorer et développer les offres de soins de santé primaires au Liban. La Banque mondiale avait accordé au Liban un prêt de 120 millions de dollars en 2017 à cette fin, mais la majeure partie du prêt a été restructurée pour couvrir les coûts de Corona. Cette visite est également une opportunité pour tenir des réunions parallèles. »

Abyad a indiqué que : « De nombreuses réunions étaient prévues avec l’Agence américaine pour le développement international et d’autres organisations internationales qui aidaient le Liban ces dernières années, des efforts qui se sont intensifiés après l’explosion de Beyrouth, comme Anera, ATFL, Empower Lebanon, MRF. HOME, et d’autres. Wael Hashem, le Chargé d’Affaires à Washington, a organisé une rencontre avec des personnalités actives dans le secteur de la santé d’origine libanaise et des membres de la communauté libanaise. Les libanais d’Amérique du Nord jouent un rôle majeur en nous soutenant par tous les moyens au Liban, notamment en couvrant les besoins en médicaments, fournitures et équipements pour les hôpitaux. »

Une réunion sera également organisée, à l’invitation de la Chambre de commerce du Congrès, pour informer les sociétés pharmaceutiques internationales de l’évolution de la situation actuelle dans le processus d’importation de médicaments au Liban, et des derniers développements liés à leurs dettes, et pour explorer les moyens de garantir la poursuite de l’approvisionnement en médicaments, en particulier les médicaments contre le cancer et les maladies incurables.