SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Adwan après la session « Capital Control »: La proposition est de changer tout le système financier

Le président de la commission de l’administration et de la justice, le représentant Georges Adwan, a confirmé lors d’une conférence de presse après la fin de la session de discussion sur le Capital control par les commissions parlementaires mixtes, que:« pour la deuxième fois, la tentative d’adoption de la proposition de contrôle des capitaux projet a été abandonné, ce qui légalise la saisie de l’argent des déposants et ne garantit pas ce qui est réellement exigé par la loi sur le Capital control ».

Il a souligné que:« ce qui est proposé n’a rien à voir avec le Capital control, mais ce qui est proposé est de changer l’ensemble du système financier au Liban par un comité et non par le gouvernement ».

Adwan a déclaré:« Nous voulons le Capital control ».

Il a ajouté:« Le Capital control fait partie intégrante du plan financier et du travail du gouvernement. Aujourd’hui, le vice-premier ministre nous parle d’un plan encore secret, et personne ne le sait, sauf celui qui a amené le pays à ce qu’il est aujourd’hui ».

Il a expliqué que:« la vraie façon de travailler commence par l’envoi de ce plan financier et économique au gouvernement, dont une partie doit être le contrôle des capitaux, puis il est envoyé dans un projet de loi à la Chambre des représentants pour l’examiner ».

Il a demandé:« Il y a trois ans, il y avait 34 milliards de dollars à la banque centrale, pouvez-vous dire ce que vous en avez fait et comment et où cela a été gaspillé ».

Et il a dit:« S’il vous plaît, laissez-nous d’abord vous tenir pour responsables de cet argent, et tenons tous ceux qui en ont bénéficié pour responsables, que ce soit par la contrebande, les cartels, les marchands et autres, et ensuite nous parlerons d’autres sujets ».

Il a ajouté:« Si vous pensez que la chaîne qui s’est accumulée pendant des années passera sans rendre de comptes, alors vous ne connaissez pas le Parlement et comment nous faisons notre travail ».

Et il s’est adressé au gouvernement en disant:« Allez-y, élaborez un plan global et faites les choses en toute transparence.Puis Envoyez des factures et nous attendons et sommes prêts à nous réunir au conseil jour et nuit, mais nous ne sommes pas prêts à ne pas protéger l’argent de vos déposants, car vous continuez à légitimer le vol ».