SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Akar participe à la réunion ministérielle de la coalition internationale contre Daech à Rome

La vice-première ministre, ministre sortante de la Défense et ministre par intérim des Affaires étrangères, Zeina Akar, est arrivée à Rome pour participer à la réunion ministérielle de la coalition internationale contre Daech qui est organisée et coprésidée par l’Italie et les Etats-Unis, représentés par le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio et son homologue américain Antony Blinken, en présence de 83 délégations de pays européens et arabes.

La ministre Aker a prononcé un discours lors de la réunion ministérielle dans lequel elle a souligné que le Liban mène aujourd’hui la bataille la plus dangereuse de son histoire moderne.Elle a dit: C’est une bataille contre une crise complexe et aggravante sans précédent qui affecte la vie du peuple libanais dans tous les domaines.Nous prenons notre force de l’armée libanaise, et rappelons ses victoires sur le terrorisme, ennemi du pluralisme, de la démocratie et de la liberté dans le monde. »

Elle a ajouté: Bien avant la fondation de l’Etat islamique, le Liban a été l’un des premiers pays de cette coalition à souffrir largement de la propagation du terrorisme. Je voudrais saisir cette occasion pour rendre hommage aux âmes de nos martyrs héroïques qui ont perdu la vie dans leur combat contre le terrorisme.Notre armée a fait face à de nombreux défis et en est sortie victorieuse. Parmi eux je mentionne:

La bataille de Donniyeh au nord du Liban en 1999

La bataille du camp de Nahr al-Bared pour les réfugiés palestiniens en 2007

La bataille de Fajr Al-Jouroud dans la Bekaa en 2017

La ministre Akar a souligné que depuis 2011, 4119 détenus ont été déférés à la justice pour des accusations de crimes terroristes. Ici, il faut mentionner la coopération de haut niveau entre les services de renseignement libanais d’une part et la coalition d’autre part dans la détection des activités terroristes et le suivi de leur mouvement.

Elle a continué: Nous avons réussi à réduire la présence de l’Etat islamique dans la région, mais ses menaces sont toujours présentes, et elles ne sont pas encore terminées. Récemment, de grandes quantités de munitions et de matières explosives ont été découvertes dans certaines zones résidentielles appartenant à des extrémistes au Liban.Il convient de noter que les complexités économiques et sociales sans précédent menacent de créer un terreau fertile pour les idées extrémistes dans l’esprit d’une population de plus en plus marginalisée accueillant des réfugiés et des personnes déplacées.Ce risque est exacerbé par l’escalade des tensions entre les communautés déplacées et réfugiées d’une part, et les communautés d’accueil d’autre part.

De ce point de vue, nous soulignons l’importance de renforcer le soutien pour parvenir à la stabilité dans les communautés les plus marginalisées, pour empêcher la participation de leurs fils dans les groupes terroristes, et la nécessité d’assurer le développement durable des zones libérées de ces groupes.Nous appelons également au renforcement des efforts de réconciliation et de réintégration afin de créer les conditions appropriées pour une solution politique en Syrie et d’assurer le retour des personnes déplacées dans leurs pays conformément à la résolution 2254 publiée par le Conseil de sécurité de l’ONU.

La ministre Akar a également souligné qu’il est nécessaire de continuer à soutenir l’armée libanaise dans sa noble bataille contre le terrorisme, surtout à la lumière de ces conditions difficiles.Nous profitons de cette occasion pour remercier les pays amis et frères pour leur soutien à notre armée lors de la conférence internationale tenue le 17 juin, et lors de la conférence de Rome tenue en 2018 pour soutenir l’armée et les forces de sécurité.Nous exprimons également notre appréciation aux forces de la FINUL opérant dans le sud du Liban, notant que les violations israéliennes quotidiennes de la résolution 1701 ne contribuent pas à lutter contre le terrorisme et à soutenir la stabilité du Liban.