SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Al-Asmar a rencontré Diab… Voici les détails

Le Premier ministre intérimaire, Dr. Hassan Diab, a reçu le président de la Confédération générale des travailleurs du Liban, Bechara Al-Asmar, à la tête d’une délégation comprenant Hassan Faqih, Saad Eddin Hamidi Saqr, Akram Arabi, Ali Taher Yassin, en présence du conseiller du Premier ministre, Hussein Kaafarani.

Après la réunion, Al-Asmar a déclaré : « Notre visite aujourd’hui au président intervient à la lumière de l’effondrement actuel et à la lumière de la demande de certaines parties d’augmenter les prix des médicaments, des produits alimentaires et autres. Nous avons exigé une correction salariale pour les travailleurs à travers une augmentation du salaire minimum, une augmentation de l’indemnité de transport, de la compensation familiale et des bourses scolaires. Nous avons également discuté avec Son Excellence le Président de la question de l’argent des déposants et de la protection de la sécurité sociale et de la coopération des employés afin qu’ils puissent accomplir pleinement leur devoir dans ces circonstances difficiles. »

Il a également souligné « la nécessité d’augmenter l’hospitalisation et les prestations médicales pour le citoyen, car aujourd’hui le citoyen paie de larges différences lorsqu’il est admis à l’hôpital, entre 15 et 20 millions de livres. »

Al Asmar a déclaré aussi que « Nous avons discuté avec le Président Diab de la nécessité de former un gouvernement de secours, comme il nous a assuré de son insistance sur la nécessité pour le pays de former un gouvernement. Nous avons également discuté de la question des plateformes noires qui provoquent une hausse aléatoire des prix, et Diab a confirmé ses directives aux ministres concernés, en particulier l’intérieur et l’économie, pour renforcer le contrôle des produits de base. »

En ce qui concerne la crise des carburants, Al-Asmar a affirmé que « le Président a promis un nouveau calendrier pour la fixation des prix des carburants afin de résoudre la crise qui s’aggrave. Ainsi nous avons souligné que la levée des subventions devrait être accompagnée de l’approbation de la carte de financement. »