SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Al-Asmar à Sawt Beirut International: Nous irons à l’escalade dans ce cas

Après que le vice-Premier ministre Al-Shami a parlé de la faillite de l’État libanais et de la Banque du Liban, il a été annoncé que les employés du secteur public ne recevraient pas le mois prochain l’indemnité de transport qu’ils reçoivent mensuellement pour chaque jour ouvrable sous prétexte que le budget n’a pas été approuvé et que les fonds ne peuvent pas être alloués à cette allocation de transport en plus du non-paiement par l’État de l’aide sociale qu’il a approuvée pour les employés.

Bchara Al-Asmar, président du Syndicat général des travailleurs a déclaré « L’indemnité de transfert est un droit naturel pour un employé de la recevoir mensuellement pour chaque jour ouvrable. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de tendance à ne pas payer l’indemnité de transport».

Il a ajouté « Si cela est vrai, nous irons à l’escalade et aux grèves ».

Il a souligné « En ce qui concerne la somme forfaitaire mensuelle qu’ils appellent l’aide sociale, je suis contre ce terme parce que l’aide à ceux qui ne travaillent pas pendant que nous travaillons et recevons nos salaires, cette aide a été émise par un décret signé par les trois présidents et stipulé que des montants forfaitaires équivalents à un maximum de 3 millions et un minimum d’un million et demi seront donnés jusqu’à ce qu’un minimum de 1,5 million soit décidé jusqu’à ce que le montant égal à la base du salaire par employé soit décidé après l’approbation du budget à un maximum de 6 millions et un minimum de deux millions ».

« Ces montants forfaitaires doivent être payés immédiatement », a-t-il déclaré.

« Il a entamé des contacts avec le ministère des Finances pour savoir pourquoi ces paiements n’ont pas été effectués », a-t-il déclaré.

« Il n’y a aucune raison convaincante de ne pas le payer, mais l’État doit payer ce qu’il a à faire et ce qu’il a convenu en accord avec le Syndicat général des travailleurs », a-t-il déclaré.