SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

Al Asmar: il ne faut pas toucher aux précautions obligatoires

Le chef de la Confédération générale du travail au Liban, Bechara Al Asmar, a déclaré aujourd’hui dans un communiqué : « À la lumière de toutes les crises qui se déroulent dans le pays, la Confédération générale du travail au Liban souhaite confirmer les principes de base qui devraient ne pas être violés, qui sont :

1- La réserve obligatoire, qui représente un noyau financier sur lequel on peut s’appuyer pour revitaliser le secteur bancaire, ainsi que les réserves financières après le pillage de l’argent des déposants et la contrebande des fonds des financiers.

2- La réserve d’or, qui représente la dernière ligne de défense pour l’ensemble du peuple libanais.

3- Les biens de l’Etat, puisqu’il est question de les vendre ou de les louer, ce qui constitue à ce stade une « catastrophe majeure ».

Al Asmar a appelé à « la formation d’un gouvernement de sauvetage capable de restaurer la confiance aux Libanais, et d’établir un niveau minimum de stabilité politique ».