SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Al-Asmar: Préserver le contrat collectif de travail est un devoir

Le président de la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL), Bechara Al- Asmar a déclaré lors d’une conférence de presse : « Ce à quoi nous aspirons aujourd’hui, c’est un nouveau contrat social qui inclut toutes les catégories du peuple libanais ».

Il a ajouté: « Aujourd’hui, nous travaillons sur Middle East Airlines, toutes les sociétés rattachées et certains hôpitaux producteurs. Nous travaillons dans le secteur de la vente au détail.  »

Et il a poursuivi : « En parallèle, nous avons préparé un projet et entamé des démarches officielles avec le ministère du Travail pour convoquer le Comité de l’indice pour réexaminer les salaires, relever le minimum, les indemnités de transport, les indemnités familiales et les bourses scolaires, en plus des réévaluer la réalité de la Caisse nationale de sécurité sociale, de la Coopérative des salariés et de toutes les institutions garantes. » Pour une plus grande contribution à l’hospitalisation et à la prise en charge médicale, ce dossier sera soumis dans les deux prochains jours au ministre du Travail.

Il a ajouté: « Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec le chef du gouvernement intérimaire au sujet de nos demandes, qui ont été mises en œuvre en partie, avec ce qu’a fait l’équipe de négociation de l’Université américaine. »

Il a poursuivi, en utilisant un proverbe libanais : « Ce qui s’est passé est un ‘éclairage dans un temps de ténèbres’. »

Il a conclu : » La convention collective de travail doit être préservée car elle est une garantie pour nos ouvriers et employés. Ce sont les syndicats actifs qui façonnent l’avenir de l’Union générale du travail. »