SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Al-Bawab: Le vide, la hausse du dollar douanier et le taux de change officiel sont des indicateurs négatifs de l’économie

Il semble que le vide présidentiel soit devenu inévitable et qu’il n’y ait aucun signe de formation d’un gouvernement qui gérera le vide, bien que le pays ait besoin de toute urgence d’un président capable de résoudre les problèmes accumulés et de sortir le Liban du tunnel sombre, car il a besoin d’un gouvernement réel qui accélère la mise en œuvre des réformes pour sortir de la crise économique, financière et vivante étouffante.

Quelles sont les répercussions de ce vide sur la situation économique déjà effondrée dans ce contexte, le dirigeant économique Bassem Al-Bawab a déclaré dans une interview avec Sawt Beirut International que les aspirateurs présidentiels et gouvernementaux, l’augmentation du dollar douanier et l’augmentation du taux de change officiel sont tous des indicateurs négatifs pour l’économie libanaise, les investisseurs et le secteur privé car ils auront une incidence négative sur tous les hommes d’affaires, propriétaires d’entreprises et propriétaires d’usines.

Al-Bawab a souligné « Il n’y a toujours pas de projet de solution et nous n’avons fait aucun pas sur le chemin de mille kilomètres qui s’étend de cinq et sept ans pour revenir à ce que nous étions dans le passé, soulignant que nous sommes toujours en effondrement et que nous assistons à un nouveau déclin économique, financier, vivant et divers et nous manquons toujours de confiance en interne et en externe car la communauté internationale, la communauté interne et le secteur privé ne font pas confiance à ce pays, qui n’a pris aucune mesure pour restaurer la confiance .Surtout en ce qui concerne les réformes nécessaires. »

Il a prédit que nous assisterons à une nouvelle hausse du taux de change du dollar et à une hausse du prix du dollar douanier, qui dépassera 15 000 lires, et ces choses auront une incidence négative sur les employés, en particulier ceux qui reçoivent leurs salaires en livres libanaises.

Notant que les salaires des employés vont augmenter, il a vu que nous sommes dans un cercle vicieux jusqu’à ce que les réformes soient mises en œuvre, que le secteur public soit rationalisé, que nous finalisions l’accord avec le Fonds monétaire international et que l’argent commence à affluer au Liban, soulignant que nous avons besoin d’environ 30 milliards de dollars pour commencer sur la bonne voi

Al-Bawab a également prédit que la consommation chuterait d’environ 10%, notant que l’inflation a augmenté d’environ 1500%, s’attendant à ce qu’elle atteigne les limites de deux mille ou 2500% l’année prochaine si nous continuons cette approche.

    la source :
  • Sawt Beirut International