SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Al-Bizri : il est nécessaire de sécuriser l’eau potable et de maintenir les infrastructures pour éviter la propagation du choléra

Dans une interview accordée à la radio « Voix de tout le Liban », le député Abdel Rahman Al-Bizri a déclaré que le nombre de cas de choléra au Liban a atteint une cinquantaine, révélant qu’ « une réunion aura lieu aujourd’hui pour surveiller les nouveaux cas », expliquant que « ces cas ne se limitent pas seulement aux réfugiés syriens, mais aussi aux Libanais ».

Il a réaffirmé qu’ « il n’y a aucune crainte de transmission de l’infection par les surfaces », soulignant « la nécessité de sécuriser l’eau utilisable, et de maintenir les infrastructures pour empêcher la propagation de l’épidémie et atteindre le stade du danger. »

De même, il a craint « l’accélération de l’épidémie, surtout dans les écoles, notamment publiques, avec l’absence de stérilisateurs en quantité suffisante, appelant les parents à éduquer leurs enfants et à éviter de partager la nourriture. »

Concernant les vaccins, il a expliqué que « leur production ne répond pas aux besoins du marché, et que le gouvernement libanais cherche à s’en procurer au cas où l’épidémie se propagerait. »

    la source :
  • NNA