SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Al Kataeb: la solution avec la formtion d’un nouveau gouvernement qui préparera les élections

Apres la reunion du Parti Al kataeb: «Devant le groupe incompétent qui est au pouvoir, et qui traite les différents dossiers dangereux du pays, et qui nous menne jusqu’a l’effondrement. Tandis que les Libanais, choisissent entre la réalité de tomber dans la pauvreté, la faim ou l’émigration, tout cela au service des intérêts personnels des poiticiens. Et après avoir quitté le pays sans gestion financière a l’apoger de la crise, de meme l’argent au hasard, voici la Chambre des représentants imprégnée d’intérêts contradictoires, déformant constamment la loi sur le contrôle des capitaux et tergiversant dans son approbation, pour continuer la série de contrebande de leur argent. »

Il déclare que, « Malgré nos avertissements répétés, le système continue de déplorer les Libanais . »

Il a demandé: « Si ce groupe est conscient qu’accause de lui la classe moyenne sera elimine, qui se trouve pauvre, mendiant pour sa force, avec des hausses de prix inacceptable. «Y a-t-il un plan pour faire face à la nouvelle catastrophe qui va venir?» De là, le bureau politique supporte les conséquences de toute mesure qui n’observe pas une plan qui protège tous les Libanais, accompagné de mesures sérieuses qui relèvent l’économie et notamment s’adressant à la Banque mondiale et aux pays qui offrent encore leur aide jusqu’à présent, à la condition d’adhérer à un programme serieu. »

Il s’est arrêté « devant les négociations en cours concernant la démarcation des frontières sud du Liban avec Israel qui, en raison d’intérêts autoritaires, ont mis le Liban devant l’impossibilité de revendiquer son droit légal à son eau et à son pétrole, après celles-ci. détenant le dossier sont empêchés de déposer les nouvelles coordonnées auprès de l’Organisation des Nations Unies, qui menace de perdre 1 400 kilomètres carrés dans la région. Il a renouvelé la demande de signer le décret 6433 sans délai, de retirer le dossier de la négociation fondée sur les intérêts et de lier le conflit entre le Liban et Israël pour arrêter l’exploration dans le champ karish, jusqu’à ce que l’affaire soit finalisée afin de préserver la richesse pétrolière du Liban.

Il a conclu: « Face à la chute de ce système, avec le témoignage de l’intérieur et de l’extérieur, la seule solution est avec une démission immédiate et generale et la mise en place d’un gouvernement dont sa mission se repose principalement sur les élections législatives. »