SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Al-Rahi: Le Liban ne se construit pas par cette approche

Le patriarche maronite, le cardinal Mar Bechara Boutros Al-Rahi, a indiqué que « le moment est venu de changer la réalité qui est pleine de haine et de méchanceté », soulignant que « le Liban ne se construit pas, ne grandit pas, et s’unit à cette approche qui dévie des valeurs de son peuple et de son histoire.

Il a déclaré : « Je souhaite que ceux qui ont perpétré ces politiques et ces dossiers fabriqués apprennent de ceux qui les ont précédés et des expériences qui confirment que les injustes n’entrent pas dans l’histoire honorable du Liban ».

Dans le sermon qu’il a prononcé lors de la messe qu’il a présidée à Dimane : « Ce que Mgr Moussa Al-Hajj a subi a violé la dignité de l’Église, et en vain l’autorité tente-t-elle d’en faire une simple affaire de droit. Nous exigeons que tout ce qui lui a été confisqué soit restitué à l’archevêque Al-Hajj.

Le patriarche Al-Rahi s’est adressé « à ceux qui abusent du Liban », en disant : « Arrêtez de dire que l’aide vient des clients et cherchez des clients ailleurs, car vous savez où ils sont et qui ils sont ».

Il a également souligné que « le Patriarcat est ferme dans ses positions et poursuivra son chemin », appelant à « la convocation d’une conférence internationale pour le Liban afin de résoudre les questions litigieuses que le Liban est incapable de résoudre, et nous promettons aux Libanais de se tenir à leurs côtés, quelle que soit la gravité des défis, afin que la souffrance libanaise suffise. »

Il a également appelé à « la formation d’un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais et l’élection d’un nouveau président de la république dans les délais constitutionnels, car le Liban mérite un nouveau gouvernement et un nouveau président ».

Il a ajouté: « Le message dans l’État est d’exercer le pouvoir afin de garantir le bien commun et de renforcer l’économie nationale et de donner de l’espoir à tous, en particulier aux générations futures, et de garantir des opportunités d’emploi, et donc le but de l’action politique est le citoyen, et pour notre part, nous n’abandonnerons pas notre humanité et notre service humain coûte que coûte. »