SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Al-Rahi: Les Libanais ne veulent pas d’alternative à l’Etat

Le patriarche maronite Mar Beshara Boutros Al-Rahi a affirmé que:« les Libanais ne veulent pas d’alternative à l’État, et ils aspirent au moment où l’hégémonie du Liban sera levée et où le système judiciaire cessera d’être entravé ».

Lors de la messe de Pâques à l’édifice patriarcal de Bkerké, le pasteur s’est adressé au président de la République, Michel Aoun, en disant:« Il n’est pas permis, au titre de sauver le Liban, de changer l’identité de son système économique, qui n’est pas sous réserve de tout accord constitutionnel ou négociation politique ».

Il a souligné que:« les réformes visent à unifier les armes conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, et il est impératif de respecter la souveraineté des pays frères et d’arrêter les campagnes contre eux qui ont quoi que ce soit à voir avec les intérêts des pays étrangers ».

Avant le début de la messe, Al-Rahi a tenu une réunion de deux jours avec Aoun, qui a rassuré après la réunion que « les élections auront lieu et que tous les préparatifs sont prêts ».

Après cette rencontre avec le patriarche maronite, Mar Beshara Boutros Al-Rahi, avant de participer à la messe de Pâques, Aoun a souhaité:« La résurrection du Liban avec cette fête car aujourd’hui nous vivons une tragédie difficile, et nous sommes aujourd’hui dans une situation très difficile ».

Il a déclaré:« Nous avons conclu un accord avec le Fonds monétaire international, dans l’espoir qu’il affectera positivement la situation au Liban ».

Aoun a souligné que:« nous voulons de meilleures relations avec les pays arabes, et le retour des ambassadeurs à Beyrouth est une étape importante dans ce domaine ».

Il a également souligné que:« la visite du pape François apporte de l’espoir au Liban ».

En réponse à une question sur qui fait obstruction au système judiciaire, Aoun a répondu:« c’est lui-même qui a perturbé le cabinet, et les familles des martyrs qui ont fait exploser le port devraient aller voir les obstructionnistes ».