SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Al-Rahi : L’État attaque une secte fondatrice…Et c’est ce que nous craignons !

Le patriarche maronite, le cardinal Mar Beshara Boutros Al-Rahi, a regretté « l’incident qui a eu lieu il y a deux jours dans la ville de Rmeish entre des membres armés affiliés à l’un des partis et les habitants », et a appelé « les services de sécurité à s’acquitter de leur devoir de protéger et de rassurer nos enfants, afin qu’ils sentent qu’ils appartiennent à leur État et qu’ils sont protégés par la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui empêche toute présence de forces armées dans leurs zones ».

Il a déclaré dans son sermon du dimanche : « Nous ne pouvons pas accepter la fermeture du dossier de la formation d’un nouveau gouvernement, comme si le gouvernement n’était qu’un détail dans la structure du système libanais. Ce que nous craignons, c’est que si les forces politiques sont incapables de former un gouvernement, alors elles seront incapables d’élire un président de la république demain. »

Il a poursuivi : « Ce qui s’est passé avec l’archevêque Moussa Al-Hajj constitue un test de la capacité des responsables à mettre fin à l’attaque contre l’Église maronite, et certains se plaignent de l’ingérence de la religion dans l’État, mais aujourd’hui l’État s’attaque à une secte fondatrice. »