SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 October 2021, Tuesday |

Al-Rahi: Nous luttons pour restaurer l’identité du Liban

Le patriarche maronite, le cardinal Mar Bechara Boutros Al-Rahi, a souligné la nécessité « d’écouter la voix de la conscience, de ne pas faire preuve d’une autorité excessive pour la transparence dans l’administration et la justice, de ne pas fabriquer de faux dossiers ».

Il a demandé : « Combien de victimes de l’injustice et de la tyrannie en souffrent au niveau de la justice et de la pratique des ministères ?

Alors qu’il présidait hier soir la messe festive à l’occasion de la fête du saint patron du Liban, saint Charbel Makhlouf, dans la Bekaa Kafra, Al-Rahi a souligné la nécessité « d’établir les règles de l’unité nationale sur les fondements du pluralisme et sans se ranger du côté d’un composante libanaise contre une autre composante libanaise, sauf dans l’intérêt de la paix et de l’harmonie.

Il a ajouté : « Et pour donner l’exemple en respectant la constitution, les droits constitutionnels et les institutions de l’État.

Et il a poursuivi: « Et de s’entendre avec nos partenaires dans la patrie, de tenir ferme contre l’étranger et de défendre la liberté et la dignité. »

Il a dit : « Le Seigneur nous appelle à la patience, à la fermeté et à la persévérance, car le dernier mot est pour le bien et non pour le mal. »

Dans son sermon, Al-Rahi a exprimé son appréciation pour « les projets de développement accomplis par le président du conseil municipal et ses membres, qui ont qualifié la ville pour recevoir des pèlerins du Liban et du monde ».

Il a dit : « Notre Seigneur Jésus nous enseigne dans cette parabole que Dieu est avec nous, et n’est pas absent, mais qu’il est plutôt le maître de l’histoire humaine, pour la voix de la conscience, non pour un pouvoir excessif, pour la transparence dans l’administration et la justice. , pas pour fabriquer de faux fichiers.

Il a ajouté : « Combien de victimes d’injustice et de tyrannie en souffrent au niveau des administrations, de la justice et de la pratique des ministères ».

Il a demandé: « Combien cela nous fait mal de voir cela tous les jours et dans tous les secteurs. »

Al-Rahi a ajouté : « Je dis à toutes les victimes de ces injustices, soyez forts, n’ayez pas peur, car ces épreuves sont une école de connaissances, d’expérience, de maturité et un cœur humain.

Al-Rahi a affirmé que « nous nous battons pour restaurer l’identité du Liban ».

Il a ajouté : « Notre mission est de donner l’exemple en respectant la constitution, les droits constitutionnels et les institutions de l’État.

Il a poursuivi: « Notre message est de s’entendre avec nos partenaires dans la patrie, de rester ferme contre l’étranger, de défendre la liberté et la dignité, de rester ferme sans obstination et d’être fort sans intimidation. »

Il a ajouté: « Notre message est d’être toujours le front de la souveraineté, de l’indépendance et de la fierté nationale que ceux qui voulaient porter la bannière de ce peuple en difficulté et qui sont enracinés dans la terre, l’histoire et la foi devraient poursuivre ou poursuivre. »

Il a conclu : « Nous devons rester un peuple de prière. »