SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Antoine Habashi à Bassil : Ne rit pas sur les chrétiens

Le député Antoine Habashi a déclaré : « La meilleure solution qui puisse être trouvée avec ce type de fonctionnaires irresponsables est celle proposée par le patriarche maronite Mar Bechara Boutros Al-Rahi. »

Habashi a souligné que, « Après avoir volé de l’argent public, aujourd’hui, ils veulent voler l’argent privé. »

Il a ajouté : « Les chrétiens depuis 1943 considèrent que l’État est celui qui leur garantit leurs droits, et ils ne peuvent vivre dans l’ombre d’un non-État, et c’est la demande de tout Libanais qui veut vivre avec dignité.

Et il s’est adressé au représentant Gebran Bassil : « Les droits des chrétiens, Votre Excellence le ministre Bassil, passent par l’État, et donc ne rit pas sur les chrétiens.

Il a souligné que « ce qui compte pour Bassil, c’est de parler à travers les médias et de s’engager dans de fausses batailles, car il marginalise le président de la République en cédant les pouvoirs du président de la République au secrétaire général Hezbollah ».

Et il a ajouté : « Je dis à Bassil, si vous croyez que vous êtes le propriétaire du plus grand bloc parlementaire chrétien et que vous voulez préserver les droits des chrétiens, allez aux élections législatives anticipées », et c’est ainsi que vous traduisez votre inquiétude. pour les droits des chrétiens non seulement, mais aussi des Libanais.

Habashi a accusé « la majorité au pouvoir de vouloir aller au grand effondrement pour s’asseoir autour de la table ».

Habashi a répondu à ceux qui considèrent les « Forces libanaises » comme faisant partie du système au pouvoir, expliquant que « nous ne faisons pas partie du système ».

Il a ajouté: « Lorsque les forces du gouvernement se sont opposées à tout ce qui était mauvais, et donc ceux qui les combattent aujourd’hui, Basile passait des accords et des accords avec eux lorsque nous étions au gouvernement, et quiconque dit que nous faisons partie de ce système répète le propositions auxquelles les forces se sont opposées, et tout le monde le sait et avec le témoignage des opposants. »

Il a poursuivi : « Il n’y avait aucune corruption dans les pratiques des ministres des Forces libanaises ».

Habashi s’est adressé au peuple libanais en disant :  » N’attendez pas 6 heures dans les stations-service, mais attendez des dizaines d’heures pour changer ce système. »