SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Aoudé: Chaque juge doit se rappeler qu’il est la voix de la justice

Le métropolite de Beyrouth et ses environs grecques orthodoxes, l’archevêque Elias Aoudé, a présidé la Divine Liturgie, afin de réconforter les âmes des victimes de l’explosion du port de Beyrouth, à l’église Saint-Nicolas, à Achrafieh.

Après l’Évangile, il a dit dans son homélie: « Nous vivons toujours dans une ambiguïté mortelle, et ça fait déjà 1 an, presque, apres l’explosion du port, la vérité n’a pas été révélée et les personnes concernées n’ont pas trouvé de réponse. Alors est-ce une coïncidence ou un acte délibéré pour empêcher la vérité d’apparaître ? »

Aoudé a poursuivi: « Est-ce si difficile de faire comparaître le fonctionnaire devant le juge ? »

Il a poursuivi en demandant: « Comment peut-il faire face aux gens alors qu’ils violent leurs devoirs les plus élémentaires, et s’ils n’avaient rien à craindre, auraient-ils hésité un instant ?

Il a ajouté: « Il est honteux pour une personne d’échouer et de fermer les yeux sur son devoir. »

Aoudé a déclaré: « Notre espoir est que l’enquêteur poursuive son travail avec intégrité, honnêteté et courage. »

Il a ajouté: « Et que des efforts devraient être faits pour l’aider à clarifier la vérité, et Chaque juge doit se rappeler qu’il est la voix de la justice. »

Aoudé a également indiqué, qu’au cas où « la justice libanaise ne parviendrait pas à prononcer la parole de justice au nom du peuple libanais, et c’est pour des raisons d’ingérence politique et d’entrave à l’enquête, nous encouragerons le peuple et demander avec eux la création d’un comité d’enquête international pour enquêter sur le crime le plus odieux qui ait eu lieu à cette époque.