SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Aoudé : Il n’y a pas de place pour les compromis comme avant !

Le métropolite de Beyrouth et de ses environs, l’archevêque grec orthodoxe Elias Aoudé, a affirmé qu’ « il n’y a plus de place pour les règlements comme par le passé, et il n’est plus permis de manipuler le destin du pays et de son peuple, et des efforts concertés sont nécessaires pour le sauver. »

Et il a ajouté dans son sermon du dimanche : « L’initiative lancée par certains députés du changement mérite d’être accueillie par tout député soucieux d’accomplir son devoir et de sauver le pays, et la Chambre des représentants et son président doivent accomplir leur devoir, quelles que soient les circonstances et les obstacles. »

Aoudé a déclaré : « Avoir un président et un gouvernement efficace n’est pas un luxe mais une nécessité, et toutes les personnes concernées doivent abandonner leurs intérêts, leur égoïsme, leurs rancunes et tout ce qui entrave la réalisation de ces droits. »

Il a poursuivi : « Nous réitérons la nécessité de révéler la vérité sur l’attentat du port et de ne pas perturber la vérité afin de l’oblitérer. Au lieu de nommer un enquêteur suppléant, n’est-il pas préférable de faciliter le travail du juge initial ? Il est douloureux et honteux d’entraver le travail de Bitar, puis d’apporter un enquêteur alternatif. C’est comme s’ils sous-estimaient l’esprit du peuple et la douleur des blessés et des familles des victimes. »