SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Aoudé: Malgré la crise… on n’a pas vu de changement

Le métropolite de Beyrouth et ses environs orthodoxes grecques, l’archevêque Elias Aoudé, a présidé la messe dominicale à la cathédrale Saint-Georges de Beyrouth.

D’après ce qui ressort du sermon d’Aoudé : « Demain, les consultations parlementaires commenceront, et nous espérons qu’un président sera nommé en charge de former un gouvernement, dès que possible, pour arrêter la mort rampante dans la vie des Libanais.

Il a ajouté: « Il est temps d’agir sérieusement pour arrêter la catastrophe.

Il a poursuivi: « Il est très nécessaire de former un gouvernement rapidement, afin d’engager les réformes très nécessaires et attendues depuis longtemps, afin d’atteindre une certaine stabilité politique et économique, et afin de donner un signal positif à la communauté internationale, qui à son tour attend ce signal pour nous aider. »

Et il a dit: « Les pays du monde sentent le danger qui nous attend, à l’exception des Ahl al-Bayt qui jouent avec leurs différences et leurs intérêts, ignorant les intérêts du pays et de son peuple. »

Il a poursuivi: « Depuis le déclenchement de la révolution, puis sa confiscation et le contournement de ses exigences, nous n’avons pas assisté à un travail sérieux ou à des intentions sincères pour freiner l’effondrement. Deux années de la vie des Libanais ont été gâchées et des années auparavant, les conditions se détériorent, la vie, les problèmes économiques, sociaux et politiques se multiplient, et ceux qui sont au pouvoir sont dans un autre monde. »

Aoudé a appelé à « ne pas se laisser entraîner dans les tromperies de Satan ».