SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Aoun a signé deux décrets et une loi ouvrant une dotation exceptionnelle pour les dépenses des élections

Le président de la République, Michel Aoun, a signé le décret n° 9014 du 7 avril 2022, pour le renvoyer à la Chambre des représentants le projet de loi accéléré approuvé par le Conseil des ministres, qui vise à instaurer des contrôles exceptionnels et temporaires sur les virements bancaires et les retraits d’espèces (connu sous le nom de contrôle des capitaux).

Le président Aoun a signé le décret n° 9015 le 7 avril 2022, qui stipule l’octroi d’une avance de trésorerie à l’organisation « Ogero » d’une valeur de 127 milliards et 532 millions de livres libanaises pour couvrir les dépenses de paiement de l’aide sociale et d’ajustement du montant de l’indemnité de transport temporaire pour tous ses employés. La durée de l’avance a été fixée à un an.

Aussi, le président Aoun a signé la loi n° 282 du 7 avril 2022, qui a été approuvée par la Chambre des représentants lors de sa dernière session, et l’a renvoyée pour publication au Journal officiel.Elle requiert l’ouverture d’une dotation exceptionnelle au budget général de l’année 2022 au budget du ministère de l’Intérieur pour la Direction générale des affaires politiques et des réfugiés, la sécurité publique et le ministère des Affaires étrangères et des émigrés, afin de couvrir les dépenses des élections législatives.

Le total des crédits exceptionnels est 620 milliards de livres libanaises, répartis comme suit: 260 milliards de livres pour le ministère de l’Intérieur, 300 milliards de livres pour couvrir les dépenses d’obtention d’un million de passeports libanais avec ses suppléments, et 60 milliards de livres libanaises pour les dépenses d’organiser des élections pour les Libanais expatriés à l’étranger.