SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Aoun et Mikati ont discué du sort du prêt de la Banque mondiale d’un montant de 246 millions de dollars

Le président Michel Aoun et le Premier ministre Najib Mikati, lors de leur rencontre avant midi au palais de Baabda, ont évoqué la situation générale du pays, à la lumière des évolutions récentes à différents niveaux.

La discussion a porté sur la nécessité d’accélérer le lancement de la carte de financement compte tenu de la hausse des prix des carburants et de son impact sur les prix des matières premières et des denrées alimentaires. Dans ce contexte, ils ont discuté du sort du prêt de la Banque mondiale, d’un montant de 246 millions de dollars, et des mesures en cours à cet égard.

Les présidents Aoun et Mikati ont également discuté des résultats des visites d’un certain nombre de délégués internationaux, de l’évolution des négociations avec le Fonds monétaire international, en plus d’étudier un certain nombre de solutions pour remédier aux conditions des employés du secteur public à la lumière des difficultés économiques et financières.

En outre, Aoun a eu des entretiens diplomatiques, qui ont commencé par la réception de la Coordonnatrice spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, l’Ambassadrice Joanna Wronecka, qui a discuté avec le Président de la République des derniers développements, notamment après la récente crise politique, sécuritaire et les développements économiques pour informer le Conseil de sécurité de l’ONU le mois prochain sur la situation au Liban.Et elle a a exprimé « la volonté des Nations Unies de soutenir le Liban dans tous les domaines qui l’aident à atteindre la sécurité et la stabilité économique. »

Aoun a confirmé à Wronecka que « les préparatifs se poursuivent pour entamer les négociations avec le Fonds monétaire international dès que possible, et que l’audit juricomptables aux comptes de la Banque du Liban a commencé aujourd’hui par la société Alvarez and Marsal ».

Le président Aoun a souligné que « l’enquête sur le crime de l’explosion du port de Beyrouth se poursuit pour déterminer les responsabilités conformément aux principes juridiques ».

Sur le plan diplomatique, le président Aoun a également reçu l’ambassadrice de France Anne Grillo et a discuté avec elle de la situation générale du pays à la lumière des récents développements.

L’ambassadrice a noté qu’elle a transmis au président Aoun un message verbal de son homologue français Emmanuel Macron, y compris son engagement permanent à aider le président, le gouvernement et le peuple libanais.

Elle a souligné que son pays « s’engage à faciliter la réalisation de tout ce qui contribue au processus de redressement économique et financier du pays et à alléger les souffrances des Libanais ». Et que Paris suit également les négociations en cours avec le Fonds monétaire international et se dit prêt à contribuer à remédier aux problèmes d’électricité et de santé, elle fournira 500 000 vaccins «Pfizer » aux Libanais, et continuera à soutenir le secteur de l’éducation et l’armée et forces de sécurité.

Elle a expliqué que la conversation « a également porté sur les récents développements en matière de sécurité et la nécessité de faire face à leurs conséquences, ainsi que sur la question des élections législatives que le gouvernement s’est engagé à organiser au printemps prochain ».