SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Aoun: Je ne quitterai pas mon poste tant que je n’aurai pas dénoncé tous les corrompus

Le président de la République, le général Michel Aoun, a affirmé qu’il ne quittera pas ses fonctions « tant que je n’aurai pas dénoncé toute personne corrompue ».

Les prises de position du président Aoun sont intervenues lors de sa réception ce matin au palais de Baabda, le nouveau conseil exécutif de la Ligue maronite.

Lors de son entretien, le président Aoun a déclaré que « le Cabinet a approuvé le contrôle de l’audit juri-comptable le 26 mars 2020, après une guerre acharnée dont tout le monde évoque les détails ».

Il a souligné que « des obstacles sont encore en train d’être surmontés, afin de le mettre sur la voie de la mise en œuvre ».

Le président Aoun a révélé que les obstacles et les pressions auxquels il a été confronté en cherchant à approuver le contrôle pénal ont également été exercés devant lui « en raison de l’échec de certains à approuver le contrôle des capitaux, de sorte que les dépôts des déposants ont volé et que des capitaux ont été passés en contrebande à l’étranger ».

Soulignant que « la réalité dans laquelle nous vivons aujourd’hui est due à l’accumulation de pratiques par certains au cours des années précédentes, au cours desquelles ils ont cherché à ne pas appliquer la constitution. Et Quand j’ai essayé de faire appliquer la constitution, ils m’ont accusé d’appliquer le système présidentiel ».

Il a souligné que « le Liban est à la veille d’élections législatives, et les gens doivent savoir pour qui voter et voter pour le bon choix ».

Concernant l’approbation tardive du contrôle des capitaux, et s’il existe un plan pour récupérer les fonds de contrebande à l’étranger en violation du principe d’égalité, le président Aoun a réitéré que « je me bats actuellement en ce qui concerne le contrôle des capitaux, qui a été rejeté à plusieurs reprises en Parlement, et approuvé par le Conseil des ministres hier après l’introduction de Quelques modifications à celui-ci ».