SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Aoun: le Liban ne peut plus supporter les répercussions négatives de l’exode syrien

Le président de la République, Michel Aoun, a rencontré le représentant spécial de l’Union européenne pour le processus de paix au Proche-Orient, Sven Koopmans, au palais de Baabda.

Aoun a souligné que:« le Liban soutient toute initiative européenne visant à relancer le processus de paix, sur la base de l’initiative du sommet arabe de paix de Beyrouth ».

Aoun a déclaré:« Toute solution durable commence par mettre fin aux souffrances du peuple palestinien, et qu’elle est juste, durable, globale et basée sur le principe de deux États et la mise en œuvre des résolutions de la légitimité internationale ».

Il a souligné que:« le Liban a payé cher et reste le prix du conflit israélo-palestinien, et la poursuite de certaines parties de ses territoires occupés n’aide pas à discuter d’un processus de paix avant le retrait israélien de celui-ci ».

Aoun a appelé « à la nécessité pour les pays de l’Union européenne de faciliter le retour des déplacés syriens dans leur pays, et le Liban ne peut plus supporter les répercussions négatives de ce déplacement ».