SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Aoun: Le Liban s’engage à mettre en œuvre la résolution 1701

Le président Michel Aoun a déclaré à la coordonnatrice spéciale des Nations unies au Liban, Joanna Wronecka, lors de sa réception au palais de Baabda, que « le Liban s’est engagé à mettre en œuvre la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies, car il est disposé à maintenir la stabilité et la sécurité à la frontière sud.  »

Soulignant que « la question de la délimitation des frontières maritimes sud fait l’objet d’un suivi après la récente visite du médiateur américain dans les négociations indirectes, Amos Hochstein, à la lumière des entretiens qui ont eu lieu avec lui lors de son séjour au Liban .”

Lors de la rencontre avec Frontka, ils ont évoqué la situation dans le sud, des semaines avant le rapport que le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres compte remettre au Conseil de sécurité le 21 juillet. La recherche a également abordé la question de la délimitation des frontières maritimes méridionales, en plus de la coopération existante entre le Liban et les Nations Unies dans plusieurs domaines.

Plus tard, le président Aoun a reçu la présidente du Comité national des droits de l’homme du Qatar et présidente du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’homme, Maryam bint Abdullah Al-Attiyah, à la tête d’une délégation du Comité.

Al-Attiyah a informé la présidente de la République du but de sa visite au Liban, qui est « de soutenir la Commission libanaise des droits de l’homme récemment créée et les moyens de coopération entre elle et d’autres organes.

En plus de garantir les conditions appropriées pour son adhésion au Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’homme, soulignant que « la présence du Liban au sein de ce réseau lui permettra d’interagir avec les institutions arabes et de coordonner la coopération dans le domaine des droits de l’homme ».

Elle a exprimé « l’espoir que les textes juridiques qui soutiennent le travail de l’Autorité libanaise seront complétés, afin qu’elle soit prête à rejoindre le Réseau arabe ».

En plus de répondre à ses besoins, elle doit être en mesure d’accomplir les tâches qui lui sont confiées.

Soulignant que l’Autorité libanaise recevra tout le soutien nécessaire pour réussir dans les tâches qui lui sont confiées.