SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Aoun : le rôle joué par les institutions caritatives est un catalyseur pour ce que fait l’Etat

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a salué « le rôle joué par les institutions et organismes humanitaires pour aider les Libanais dans les circonstances difficiles que traverse le pays », notamment en ce qui concerne « l’action menée par l’Association « Caritas Liban » dans toutes les régions libanaises, dans laquelle elle ne fait pas de distinction entre un groupe de personnes et un autre, et entre un nécessiteux et un autre ».

Le président Aoun a estimé que « ce que fait Caritas Liban au service des gens au Liban a doublé d’importance en raison des conditions sociales et de vie difficiles que traverse le pays depuis deux ans, en raison des crises successives qui se sont abattues sur lui, à commencer par la situation économique et le déplacement d’un million et 850 mille Syriens, puis la propagation de l’épidémie de « Corona » et les victimes qu’elle a laissées derrière elle, puis l’explosion du port de Beyrouth et le désastre qui en a résulté sur le plan social, humanitaire et de la vie, puis l’explosion du réservoir de carburant dans la ville d’Al-Tlel au Akkar, autant de facteurs qui ont augmenté la souffrance et la douleur des Libanais et élevé le niveau de détresse de la vie ainsi que des crises de carburant et de médicaments, parmi d’autres. »

Il a estimé que « le rôle joué par les institutions caritatives et humanitaires est un catalyseur de ce que fait l’Etat malgré ses maigres capacités financières qui ont sensiblement diminué », exprimant son espoir que « les prochains jours seront porteurs d’évolutions positives en termes de formation d’un gouvernement pour lancer un atelier de redressement à différents niveaux. »

Les positions du président Aoun sont intervenues alors qu’il recevait ce matin au palais de Baabda le président de Caritas Liban, le père Michel Abboud et le vice-président de cette organisation, le docteur Nicolas Hajjar. Le Président de la République a été informé de l’action de Caritas au niveau humanitaire, des services qu’elle fournit et des difficultés auxquelles elle est confrontée.